X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un promeneur découvre un dauphin mort à Rivière-du-Loup

durée 12 octobre 2022 | 06h58
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Un promeneur a découvert, le 7 octobre dernier, un dauphin à flancs blancs juvénile mort aux abords de la rivière du Loup près du Château de Noël. Le citoyen a aussitôt contacté le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM), qui est venu chercher la carcasse afin d’en découvrir davantage sur l’espèce.

    «Dans le cas des dauphins de cette espèce-là, c’est la cinquième carcasse qu’on retrouve échouée sur les rives du Saint-Laurent cet été», indique Robert Michaud, coordonnateur au RQUMM. Même si ce nombre est légèrement plus élevé que leurs données des dernières années, l’équipe ne s’inquiète pas de ces échouages.

    Le décès de ce mammifère est intéressant pour le regroupement. En effet, M. Michaud explique que les spécialistes détiennent peu d’informations sur les dauphins à flancs blancs. Ainsi, cette découverte permettra d’en connaitre davantage sur l’espèce, leurs particularités, leurs habitudes, notamment.

    Dans les dernières semaines, il raconte que de grands troupeaux de cette espèce ont été observés dans le Parc marin situé juste en face de Rivière-du-Loup, situé du côté nord de l’Estuaire du Saint-Laurent. Les dauphins ont nagé serrés par centaines dans les eaux louperivoises. «C’est vraiment beau, exceptionnel à voir», confie Robert Michaud.

    Il affirme qu’il n’est pas fréquent de les observer dans l’estuaire, ces derniers se tiennent davantage dans le Golfe du Saint-Laurent. Le groupe qui se trouvait près de Rivière-du-Loup était l’un des rares à remonter. 

    Lors d’un passage de troupeaux de mammifères marins, le coordonnateur assure qu’il est normal d’observer des décès. L’hypothèse la plus vraisemblable quant au décès du jeune dauphin retrouvé est une mauvaise condition physique ou une pathologie. «Les échouages comme ceux-là, plus souvent qu’autrement, ce sont des animaux qui sont mal en point ou déjà morts», assure-t-il. Il soutient que ce ne sont pas nécessairement ses erreurs de navigation comme celle observée en juillet dernier à l’Île Verte où un jeune rorqual a été piégé à marée basse.

    Le citoyen qui a découvert le corps de l’animal a noté des lacérations sur les flancs du mammifère. Lorsque le technicien du RQUMM est arrivé sur place, il lui a raconté qu’il s’agissait de coups de bec que s’infligent les jeunes dauphins en jouant.

    La carcasse du jeune dauphin, qui était encore fraiche, a été récupérée par le RQUMM et sera conservée dans un congélateur à leur base d’opérations située au Bic. À la fin de la saison, cette dernière sera transférée à la Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe afin de former des vétérinaires en devenir. Ce n’est qu’à ce moment que la nécropsie révèlera la nature du décès du dauphin à flancs blancs juvénile.

    Le premier réflexe pour un citoyen qui trouverait un mammifère marin en difficulté ou une carcasse est de contacter le numéro sans frais 1-877-7 baleines (1-877-722-5346). Des professionnels guideront les personnes sur place dans leur intervention et pourront leur fournir du soutien par téléphone. Robert Michaud mentionne que chaque incident est utile puisqu’il permet d’en apprendre davantage sur les espèces marines.
     

    commentairesCommentaires

    1

    • RD
      Richard Dumont
      temps Il y a 1 an et 4 mois
      Il me semble voir des traces sur les flancs de cette pauvre bête, ce qui pourrait être des marques faites par une hélice de moteur hors-bord, mais cela semble superficiel = cutanée ... en surface, donc une autre cause qui devrait être déterminée par nécropsie.

      Les animaux (océaniques) se rapprochent de nous de plus en plus dans les estuaires maritimes et remontent depuis l'Océan , fuyants quelque chose que la plupart des terriens ne veulent pas venir voir ... mais continuez à vous loger dans les cuvettes au bord du fleuve et dans 10-15-20 ans , souvenez vous alors de ces animaux et NOUS payeurs des taxes, de ceux qui sont supposés nous (administer...) et donnent des permis dans ces zones connues<à risques de tous les scientifiques sérieux !

      Rendez-vous dans 15 à 25 ans ...

      À suivre !




    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 7h24

    Randonnée et exposition de motoneiges au lac Témiscouata

    Pour ceux qui souhaitent faire le plein d’adrénaline, une randonnée de motoneiges antiques et hors-pistes est prévue le samedi 2 mars à 10 h à l’Éco-site de la tête du lac Témiscouata, suivi d’une exposition. Les amateurs et propriétaires de motoneiges antiques et hors-pistes intéressés à sortir leurs bolides sont conviés à la station d’essence ...

    Publié à 6h56

    À l’ile aux Basques en voiture

    «Je vous parle d'un temps, que les moins de vingt ans, ne peuvent pas connaitre», chantait Charles Aznavour avec La Bohème. Ce bon vieux temps, diront les plus vieux, s’étiole comme la banquise sur le fleuve. Une banquise qui autrefois, permettait de gagner l’ile aux Basques, en face de Trois-Pistoles… en Renault 5, rien de moins ! C’est ...

    Publié à 6h37

    La 3e édition de la Journée Remerciement Salvatoré

    C’est le 27 février prochain qu’aura lieu la 3e édition de la Journée Remerciement Salvatoré. Lors de cette journée, 100 % des ventes de pizzas seront redistribuées. Les cinq frères et sœurs à la tête de Pizza Salvatoré renouvelle cette campagne, dont la moitié des ventes de pizzas réalisées ce jour-là seront offertes en bonus salarial à tous les ...