X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le SFPQ en mode éducation pour protéger la vie du personnel de la route

durée 2 août 2022 | 06h02
  • Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec mentionne qu’environ 80 % des accidents sur les chantiers routiers seraient causés par le comportement des automobilistes. Parmi ceux-ci, la SFPQ dénote que certains sont mortels. Pour le syndicat, cette situation est inacceptable. 

    Le SFPQ se demande : Comment est-il possible qu’un automobiliste ne voit pas la zone de travail en bordure de la route, et ce, malgré la signalisation orange et lumineuse, les cônes, les pancartes et les flèches ? Est-ce de l’inattention, de l’ignorance des règles à respecter ou tout simplement un manque de respect à l’égard de la vie du personnel de la route? 

    Le personnel de la route, dont les intérêts professionnels sont défendus par le SFPQ depuis 1962, a demandé à leur représentant en santé et sécurité d’investir dans une importante campagne de sensibilisation à l’intention de la population. «C’est inacceptable que nos membres mettent leur vie en danger et c’est pourquoi nous avons produit la campagne publicitaire “Gardez-moi vivant” et son objectif est simple: faire comprendre aux automobilistes que leur irresponsabilité est parfois meurtrière», énonce le responsable politique du dossier santé et sécurité et premier vice-président du SFPQ, Patrick Audy. 

    La campagne est déjà déployée sur les routes et autoroutes du Québec, ainsi que sur le Web. Elle comprend notamment quatre témoignages vidéo de : Roxanne, Vanessa, Éric et Martin, des membres du SFPQ qui travaillent sur la route. Leur histoire est vraie; pour reprendre l’expression populaire, «c’est une tranche de vie». «Nous sommes fiers que des membres de toutes les régions du Québec, dont la nôtre, aient participé à l’élaboration et la réalisation des capsules et panneaux publicitaires afin d’éveiller les conductrices et conducteurs aux dangers qu’ils représentent lorsque nos membres travaillent en bordure de la route», mentionne Céline Bonneau présidente régionale du Bas-Saint-Laurent-Côte-Nord Gaspésie et les Îles. 

    L’équipe du SFPQ espère que les conducteurs et conductrices osant se laisser distraire par leur téléphone ou tout autre chose, que ceux et celles qui conduisent en état d’ébriété ou sous l’influence de drogue changent leur façon d’être pour garder vivant le personnel de la route. Quand on conduit, on regarde en avant. Quand on voit un véhicule sur le bord de la route, un chantier, on ralentit et respecte le corridor de sécurité. C’est simple, n’est-ce pas? De la sorte, on ne tue ou ne blesse personne. 

    Découvrez les témoignages de Roxane, Vanessa, Éric et Martin sur cette page Web : www.sfpq.qc.ca/gardezmoivivant.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    4 décembre 2022 | 6h59

    Mobilisation pour préserver la grotte Notre-Dame-de-la-Côte

    La grotte Notre-Dame-de-la-Côte de L’Isle-Verte a manqué d’amour au cours des dernières années, des fissures sont visibles au plafond de la structure de ciment. Pour y remédier, les Chevaliers de Colomb du conseil Seigneur Côté (10096) ont lancé une campagne de financement pour la restauration de ce lieu communautaire bâti en 1954. Cette ...

    4 décembre 2022 | 6h31

    Un premier rassemblement des laboratoires canadiens d’innovation à Rivière-du-Loup

    Les 26, 27 et 28 octobre se déroulait l’Expérience CaNeoLabs au Cégep de Rivière-du-Loup; un premier rassemblement des laboratoires canadiens d'innovation organisé par le Laboratoire en innovation ouverte (LLio). L'Expérience CaNeoLabs a rassemblé des praticiennes et praticiens des laboratoires d’innovation et d’innovation sociale de partout au ...

    3 décembre 2022 | 16h42

    Conférence de Santé mentale Québec Bas-Saint-Laurent

    La communauté de la MRC de Rivière-du-Loup est invitée à assister à une conférence sur la pensée positive le mercredi 7 décembre à 19 h à la résidence des Bâtisseurs de Rivière-du-Loup, à la salle des loisirs du pavillon E. Elle est donnée par Lorie Côté, intervenante en promotion et prévention. «En tant qu’être humain, nous avons tous tendance à ...