Publicité

2 avril 2022 - 14:12

En avril, faisons briller l'autisme

L’équipe d’Autisme de l’Est-du-Québec (ADEQ) a préparé une programmation variée pour le Mois de l’autisme qui se déroulera en avril sous le thème « Faisons briller l’autisme».

Le 2 avril a été déclaré Journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme par l’Organisation des Nations Unies. Chaque année, les associations québécoises en autisme profitent de cette journée, et du mois d’avril, pour sensibiliser le grand public aux besoins des personnes autistes et de leurs familles.

Selon le directeur général de l’ADEQ, Simon Dufresne, ces activités s’inscriront parfaitement dans la mission de l’organisme, présent au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

«Nous mettrons de l’avant des activités afin de supporter les familles, les proches et les personnes présentant un trouble du spectre autistique (TSA); d’informer et sensibiliser les réseaux, les intervenants et la population aux réalités vécues par les personnes autistes, leurs familles et leurs proches et de promouvoir et défendre les droits et intérêts des personnes vivant avec un TSA», précise M. Dufresne.

Rappelons que l’autisme n’est pas une maladie, mais une condition neurodéveloppementale présente toute la vie. L'autisme, c'est une façon différente de traiter les informations sensorielles, de penser, de ressentir les émotions et de communiquer.

AUTISME

Cette année, les livres, la lecture et les espaces privilégiés qu’offrent les bibliothèques publiques prendront une place particulière durant le mois de l’autisme. Avec la collaboration du Réseau BIBLIO du Bas-Saint-Laurent, du Réseau BIBLIO de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine ainsi que d’autres bibliothèques du territoire, se déploieront différentes activités autour du thème de l’autisme. S’ajoutent à cela conférences, spectacles et partages de réalités de personnes autistes et de leurs proches.

La journée mondiale de l’autisme, le 2 avril, sera marquée par le lancement de la campagne « L’autisme, une différence à célébrer » sur les réseaux Facebook et TikTok de l’ADEQ. Les Gaspésiens, Bas-Laurentiens et Madelinots sont invités à faire « briller » une personne autiste à l’aide d’un texte, de photos et de vidéos.

Une série d’affiches, réalisée par une artiste autiste, Serena Bennett, donnera également lieu à une campagne de sensibilisation à travers le Québec tout au long du mois d’avril. L'artiste a souhaité « parler » de son autisme, un autisme au féminin souvent invisible et mal compris. Nul doute que beaucoup de personnes autistes, sans restriction de genres, se retrouveront dans ces affiches, à la fois personnelles et universelles.

Le 7 avril, la cofondatrice d’un groupe de discussion et de partage pour adultes autistes, la Gaspésienne Isabelle Faguy fera une conférence au Musée de la Gaspésie. Elle nous parlera des catalyseurs et déclencheurs qui ont été des sources d’apprentissage par déclics tout au long de sa vie.

France Hogues, mère de Sarah, 36 ans, autiste et déficiente intellectuelle, nous parlera, le 21 avril, de son expérience de parent ayant placé sa fille en hébergement. Que peut-on faire pour aider davantage les parents et ceux qui œuvrent auprès des personnes autistes? Peut-on faire mieux ou autrement pour amoindrir les souffrances et rapprocher les solitudes? Un moment pour réfléchir et échanger. Cette conférence se déroulera en personne à la Coop Paradis de Rimouski dès 19 h.

Les personnes se voyant dans l’impossibilité de se déplacer pour l’une ou l’autre des conférences pourront également y assister à distance grâce au visionnement en direct. Notez qu’il est obligatoire de s’inscrire pour assister aux conférences en présence ou en mode virtuel. Les inscriptions se feront via le site Eventbrite.ca. Le lien pour les inscriptions sera disponible sur la page Facebook et le site web de l’ADEQ.

Le 30 avril, l’ADEQ se joindra au mouvement national initié par la Fédération québécoise de l’autisme, en prenant part à une grande marche de sensibilisation se déroulant aux quatre coins du Québec. Lors de cette activité en famille et entre amis, il sera possible de faire « briller l’autisme ». Les gens seront invités à partager sur les réseaux sociaux un égoportrait d’eux, avec l’arrière-plan, leur coin de pays.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article