Publicité

21 mars 2022 - 10:58 | Mis à jour : 11:08

74 nouvelles places en services de garde autorisées à Saint-Antonin et Témiscouata-sur-le-Lac

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Les villes de Saint-Antonin et de Témiscouata-sur-le-Lac obtiendront deux nouvelles installations de centres de la petite enfance comptant respectivement 24 et 50 nouvelles places, a annoncé l’équipe du député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, le 21 mars.

Ainsi, 74 nouvelles places subventionnées en services de garde éducatifs à l’enfance sont octroyées dans la région par le ministère de la Famille. La Ville de Saint-Antonin cédera un terrain de plus de 2 500 mètres carrés au CPE de Rivière-du-Loup dans le secteur de Rivière-Verte afin de faciliter les démarches. Selon les critères établis par le ministère de la Famille, la nouvelle installation devra être construite et prêt à recevoir des enfants d’ici 24 mois.

«Le terrain sera dans le secteur du développement du Millénaire, près de la jonction du centre des loisirs Michel-Desrosiers. Nos demandes sont faites pour plus de places en services de garde que cela, mais nous avons maintenant un pied dans la porte […] Nous avons un élan de développement. Ce sont des nouvelles familles qui viennent s’établir, il faut s’occuper d’elles et c’est un service essentiel», indique le maire de Saint-Antonin, Michel Nadeau. La Ville de Saint-Antonin prévoit aussi un terrain pour la construction d’une future école dans ce secteur.

Du côté de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac, le maire Denis Blais confirme que les 50 places ont été octroyées pour le développement du CPE Les Calinours. L’emplacement et les détails de ce projet seront dévoilés lors d’un point de presse tenu le 22 mars.

«Dans les derniers mois, nous avons été contactés par plusieurs parents qui nous ont fait part de leur difficulté à trouver une place. Cette annonce démontre que si nous mettons tous ensemble les efforts nécessaires, nous réussirons à faire en sorte que chaque enfant puisse se développer dans des milieux éducatifs à l’enfance de qualité», a commenté l’équipe du député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif par communiqué de presse.

Le 18 mars dernier, le ministre de la Famille Mathieu Lacombe a annoncé l’octroi de 2 093 nouvelles places subventionnées en services de garde éducatifs à l’enfance. Ces places font partie des 17 000 qui sont prévues dans le Grand chantier pour les familles mis en place par le gouvernement du Québec. Au total, 16 067 nouvelles places, soit 95% de l’objectif, ont été octroyées jusqu’à maintenant en moins de cinq mois.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bien content pour les deux villes qui voient s’ajouter des places en CPE. BRAVO

    CEPENDANT il y a du monde qui dort au gaz à Québec: Saviez-vous qu’à St-Jean -de-Dieu la population des 0-5 ans est de 99 jeunes. Trous-Pistoles il y en a 100) donc égalité. Pas de CPE POUR SJDD. C’est scandaleux. La population de ma petite ville augmente ( tout le monde l’a lu en 2020-:51 nouvelles personnes et avec de jeunes familles. Plus forte augmentation du KRTB. Et St-Alexandre aussi). Ça veut dire plus d’enfants et un CPE c’est urgent non???? La politique de la CAQ. Est étrange mais les fonctionnaires à Québec peut on réfléchir adéquatement ? C’est trop demandé ? Ou incapacité intellectuelle ? Ça va dans toutes les directions. Rien n’est logique

    Simon Lavoie - 2022-03-21 14:20