Publicité

18 novembre 2021 - 11:02

Une pétition pour la préservation de l’église Saint-François-Xavier

Toutes les réactions 4

La Corporation du Patrimoine religieux de Rivière-du-Loup a profité d’une rencontre avec ses donateurs, où près de 45 personnes étaient présentes, pour lancer une pétition sous le thème «Debout, protégeons notre héritage collectif!» dont l’objectif vise à préserver l’église Saint-François-Xavier.

La pétition a été lancée le mardi 16 novembre en présence des donateurs de la Corporation. Elle demande, dans un premier temps, à la Ville de Rivière-du-Loup d’exiger l’entretien du bâtiment afin de favoriser l’attraction de projets porteurs pour la communauté et la préservation de notre patrimoine bâti. Elle lui demande également de participer à la construction de cette vision de développement durable de la communauté tel qu’exprimé dans sa Politique du patrimoine adoptée en 2002.

«Nous sommes d’avis que ce n’est pas en négligeant l’entretien du bâtiment que ce dernier attirera des projets porteurs», mentionne Suzanne Michaud, présidente de la Corporation. «Il faut changer le paradigme et penser autrement. Nous croyons qu’en mettant les efforts nécessaires pour maintenir le bâtiment en bonne santé, il sera plus facile d’attirer des projets visionnaires au profit de la collectivité», poursuit-elle.

La pétition peut être signée en ligne au https://bit.ly/petitioneglisesfx ou encore en personne à la Quincaillerie Chartier— Home Hardware, au Marché D’Amours, à la Mercerie Vézina ainsi que chez Camille Ouellet & Fils.

Dans les prochaines semaines, la Corporation lancera en parallèle une campagne de communication, toujours sous le thème «Debout, protégeons notre héritage collectif!», dont l’objectif est de sensibiliser la population à l’importance de protéger notre patrimoine bâti, et, par la force des choses, à préserver l’église Saint-François-Xavier qui se distingue par sa construction solide et remarquable et sa richesse historique et artistique.

La Corporation invite la population à suivre notamment sa page Facebook pour connaître les différentes activités de communication et les événements en lien avec cette campagne.

Rappelons qu’en décembre 2020, une campagne de levée de fonds avait permis d’amasser plus de 40 000 $ afin d’assurer le chauffage de l’église Saint-François-Xavier. Or, compte tenu du coût relié à la remise en marche du système de chauffage en plein hiver et aux risques qui y sont associés, l’édifice n’a finalement pas été chauffé au cours de l’hiver 2020-2021. Les montants avaient donc été conservés afin d’assurer le chauffage pour l’hiver 2021-2022. Malgré tout, la Fabrique a annoncé en septembre 2021, malgré une précédente entente, que l’église ne serait toujours pas chauffée cet hiver. Les donateurs qui n’ont pu être présents à la rencontre du 16 novembre seront contactés dans les prochains jours.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • @ M. Gaétan Plourde. Je ne veux pas être pessimiste, mais je ne partage pas votre opinion, même si je la respecte. Quand vous parlez de paroissiens, on a pas la même lecture des choses. Pour avoir des paroissiens, il faut des pratiquants, mais de nos jours il n'y en a pas beaucoup. Donc ce n'est pas aux seuls pratiquants actuels de payer pour cela. Ce n'est pas à l'ensemble de la population de payer pour ça non plus. C'est bien beau le patrimoine religieux, mais il faut être réaliste. Les temps ont changés et il faut se rendre à l'évidence. Il y aura selon les spécialistes, près de trois mille (3000) églises à démolir d'ici les 2 prochaines années. La majorité de ces églises sont actuellement fermées pour le culte et ce pour plusieurs religions. Il faut avoir les moyens de nos ambitions, mais maintenant nous ne les avons pas.

    Pierre M. Drayaf - 2021-11-20 15:44
  • La meilleure solution pour sauver nos églises, Mme Plourde, La voilà, que la ville ou la municipalité prennent possession de leurs églises, laissant un droit pour le culte quand c'est nécessaire mais aucun droit sur le bâtiment, à partir de cette acquisition par la ville/municipalité, ils vont pouvoir charger une taxe pour l'entretien générale de l'édifice , tous les gens vont payer et la pérennité sera au rendez vous, pour répondre à Mr. Pierre, le carnet de santé du bâtiment est il bon? si oui , protéger le, si non, a vous de voir...

    Vallier Desjardins - 2021-11-19 17:31
  • Une simple question.......qu'est-ce que vous allez faire avec le bâtiment? Ça fait plus de dix ans que ce sujet est sur la table et rien de concret n'a été fait. Pendant ce temps le bâtiment se détériore et les promoteurs sont rares.....La décision d'origine semble être encore la meilleure, celle de mettre ce bâtiment par terre et donner la chance au promoteur actuel de faire autre chose.

    Pierre M. Drayaf - 2021-11-18 19:09
  • Le meilleur geste qui devrait être posé, serait que chaque paroissiens paieraient leurs capitations annuel. C'est quoi donner un p'tit 50$ chaque année pour assurer une une santé financière à la fabrique. En sachant que la plupart des familles n'hésite pas à dépenser 200$ par mois pour leurs internet, câble de tv, portable,. Notre patrimoine religieux ça nous appartient et c'est la responsabilité de chaque paroissiens de le protéger.

    Gaétan Plourde, Saite-Françoise. - 2021-11-18 12:52