Publicité

23 octobre 2021 - 06:16

Une conférence virtuelle sur la disponibilité des eaux souterraines

Dans le cadre de la prochaine rencontre de sa Table de concertation, l’Organisme de bassins versants de Kamouraska, L’Islet et Rivière-du-Loup (OBAKIR) propose aux usagers de l’eau de son territoire une conférence virtuelle sur la disponibilité des eaux souterraines le 27 octobre, de 9h à 10h.

Avec les longs épisodes de sécheresses des dernières années au Bas-Saint-Laurent, l’approvisionnement en eau, soit la quantité d’eau disponible, est devenu l’un des sujets les plus sensibles pour plusieurs acteurs, notamment ceux des secteurs agricoles et municipaux. En réponse à ces inquiétudes, l’OBAKIR croit qu’il apparait indispensable d’informer et d’échanger sur le fonctionnement hydrogéologique de notre territoire. «L’objectif de cette conférence est d’alimenter une réflexion, afin de collectivement s’outiller pour aider à prévenir et atténuer les conflits d’usages de l’eau dans un contexte de changement climatique», affirme Antoine Plourde-Rouleau, responsable du Plan directeur de l’eau de l’OBAKIR.

La première heure de la rencontre de la Table de concertation de l’organisme sera donc ouverte au public pour la présentation d’une synthèse des résultats de deux importantes études récemment réalisées sur le territoire.

Dans un premier temps, le Projet d’Acquisition de Connaissances sur les Eaux Souterraines – KRT (PACES – KRT) sera présenté par Gwendoline Tommi-Morin, professionnelle de recherche à l’Université du Québec à Rimouski. Celle-ci traitera du processus de renouvellement de l’eau souterraine. À titre d’exemple, il faut savoir que la recharge n’est pas uniforme sur l’ensemble du territoire. Il est donc essentiel de connaître les zones où le taux de renouvellement du «réservoir» d’eau souterraine, l’aquifère est le plus important si l’on souhaite les protéger et assurer la pérennité de la ressource.

Dans un deuxième temps, les conclusions du projet de recherche participative d’Alternatives durables pour la gestion de l’eau en milieu agricole dans un contexte de changement climatique (RADEAU), mandaté par le MAPAQ, seront exposées par Sylvestre Delmotte, consultant en agroenvironnement, modélisation et démarches participatives. Un portrait anticipé de l’état de la situation sur les besoins et la disponibilité en eau pour les secteurs agricole, industriel et résidentiel en climat futur (2050) à l’échelle régionale sera projeté.

Il est possible de s’inscrire sur le site web à http://www.obakir.qc.ca/.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article