Publicité

19 octobre 2021 - 06:03 | Mis à jour : 09:58

Une première médaille d’or pour la danseuse Mireille Banville

Alyson Théberge

Par Alyson Théberge, Stagiaire - journaliste

La professeure de danse latine et orientale du District Danza, Mireille Banville, sort plus que comblée de sa première expérience à la compétition provinciale virtuelle du Festival RAkS Québec 2021 de l’Association québécoise de danse orientale (AQDO), qui a eu lieu le 17 octobre dernier. Cette dernière a remporté la médaille d’or dans sa catégorie Solo Fusion, ainsi que le prix coup de cœur du public.

Mireille Banville avait déjà participé à d’autres concours et compétitions auparavant, mais il s’agissait de sa première fois avec l’AQDO. «Je me suis dit que c’était maintenant ou jamais […] C’est vraiment un beau milieu encourageant, valorisant. L’énergie est là. Les compétitrices, les danseuses, on se connait toutes. C’est vraiment un milieu super convivial et chaleureux», a exprimé vivement la danseuse.

Récipiendaire de la médaille d’or dans la catégorie Solo Fusion, Mireille Banville a expliqué qu’il s’agissait de la catégorie qui l’intéressait le plus. «Ça nous donne un peu carte blanche. On peut fusionner la danse orientale avec n’importe quel style. J’ai choisi de fusionner l’orientale et la samba», a expliqué Mireille Banville.

Avec son bagage artistique varié, la danse orientale reste tout de même sa préférée. «L’orientale est une danse qui peut être très fluide, comme très saccadée. Elle nous fait travailler notre confiance en soi. Elle nous permet de nous trouver belle, et de se valoriser», a confié Mme Banville.

Résidant à Rivière-du-Loup depuis déjà 6 ans, Mireille Banville travaille comme coordonnatrice à l’exploitation et aux opérations de Cominar, au Centre commercial de Rivière-du-Loup.

Passionnée par la danse depuis l’âge de 17 ans, elle entretient sa passion au moins deux soirs par semaine chez District Danza. La danse orientale étant très peu reconnue, Mireille Banville est la seule professeure de ce type dans l’Est du Québec.

Dans le futur, Mireille Banville souhaite encore une fois participer à la compétition de l’AQDO, mais cette fois-ci, dans une autre catégorie. Elle ne reste toutefois pas fermée à l’idée de se classer, en duo.

 

 

 

 

 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article