Publicité

15 octobre 2021 - 14:11 | Mis à jour : 18 octobre 2021 - 15:04

Rivière-du-Loup franchit une étape majeure pour le développement de l’entrée ouest

Le ministère des Transports du Québec a récemment confirmé son intention de libérer la Ville de Rivière-du-Loup de ses obligations envers lui dans le dossier de l’entrée ouest. En effet, en vertu d’une entente datant de 2006, la Ville devait faire valider par le Ministère toute intervention dans ce secteur névralgique et lui verser une compensation financière pour chaque parcelle du lot qui serait éventuellement vendue.

«Je peux vous dire que ça termine bien mon mandat, s’est exclamée la mairesse, Mme Sylvie Vignet. Ça faisait au-dessus de 10 ans que ce dossier stagnait à cause de différents obstacles. Nous avons travaillé fort dans les dernières années pour le faire débloquer parce que nous avons besoin de terrains pour poursuivre le développement économique de notre ville, aussi bien sur le plan résidentiel que commercial. Nos efforts sont récompensés, c’est une nouvelle infiniment positive pour tout le milieu des affaires et pour les citoyens qui espèrent l’arrivée de nouveaux services. »

Afin de lever cette contrainte administrative, la Ville poursuit les démarches visant à verser les deux millions de dollars exigés par le Ministère à titre de compensation finale et définitive, pour laquelle un règlement d’emprunt a été adopté lors de la séance du 7 septembre dernier. La Ville évalue d’ailleurs que la valeur des terrains concernés dépasse largement le montant de la compensation, ce qui constitue un excellent investissement pour la Ville et la communauté louperivoise. Il faut noter par ailleurs que le développement de ce secteur, via la vente de terrains et la construction de bâtiments, entraînera de nouvelles entrées fiscales pour la Ville.

Parmi les prochaines étapes, la Ville devra intégrer sa vision de développement pour ce secteur à la planification en cours ainsi qu’au cadre règlementaire en vigueur. La Ville espère ainsi être en mesure de mettre à la disposition d’éventuels promoteurs les terrains convoités quelque part en 2022.

Le développement de l’entrée ouest est dans les cartons de la Ville depuis le début des années 2000. Après de nombreuses démarches faites notamment auprès du ministère des Transports du Québec, ce dernier a procédé, en 2009, à un réaménagement du secteur compris entre le boulevard de l’Hôtel-de-Ville et la rue Fraser afin d’améliorer à la fois l’aspect visuel de cette entrée de ville, la sécurité routière et la fluidité du trafic, ce qui a permis de dégager des terrains fort convoités.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article