Publicité

11 octobre 2021 - 16:21

Mise en place d’une alliance stratégique entre la Chambre de commerce de Kamouraska-L’Islet et la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Montmagny

Dans un contexte d’urgence d’agir, les présidents de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Montmagny, Jean-Guy Boulet et de la Chambre de commerce Kamouraska-L’Islet, Gabriel Hudon, s’unissent et annoncent la mise sur pied du Pôle main-d’œuvre qui donnera la parole à tous les gens d’affaires de la région de la MRC de Montmagny-L’Islet-Kamouraska, sans exception (membres et non membres).

La rareté de main-d’œuvre dans l’ensemble des entreprises, tant manufacturières que commerciales, est à un niveau catastrophique et cette situation s’aggrave chaque semaine. Des solutions doivent donc être envisagées à très court terme. Cette semaine, les Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) ont publié les résultats d’un sondage du côté manufacturier. Il en ressort que l’actuelle pénurie de main-d’œuvre a fait perdre $18 milliards en deux ans à l’économie du Québec, et ce chiffre se veut conservateur.

Chaque semaine, des entreprises manufacturières refusent d’importantes commandes. Des restaurateurs, des entrepreneurs ont peine à ouvrir leurs portes par manque d’employés. Des centaines d’emplois sont actuellement disponibles dans la région. Les présidents invitent donc la population à s’unir et à démontrer aux élus les besoins criants, puis proposer des actions concrètes à faire dès maintenant, et non pas dans 12 mois.

Ce nouveau pôle sera sous la responsabilité d’Alexandra Lemieux, vice-présidente chez Vitrerie L.C. Inc. et qui est également membre de l’exécutif de la CCIM. En tant que Chambres de commerce, la CCIM et la CCKL, vont également travailler en collaboration avec le CAE Montmagny-L’Islet, la SADC Kamouraska, le C.A.R.E Montmagny-L’Islet et le CDÉ de Montmagny.

Pôle main-d’œuvre s’inscrit également comme une action complémentaire à tout ce qui a été fait à ce jour. Son unicité s’articulera autour du fait que ce sont les gens d’affaires eux-mêmes qui en seront les acteurs. Le cas échéant, la CCIM et la CCKL pourront intervenir vis-à-vis les élus au nom de ces gens d’affaires.

À PROPOS DE LA CCKL

Fondé le 5 mars 1959 sous le nom de Chambre de commerce de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, l’organisme change de nom pour la Chambre de commerce Kamouraska-L’Islet (CCKL) en 2001 afin de pouvoir donner des services aux gens d’affaires sur un plus grand territoire. La Chambre de commerce Kamouraska-L’Islet, qui célébrait ses 60 ans l’an passé, est un regroupement de gens d’affaires qui représente près de 230 entreprises et plus de 330 membres affiliés provenant de tous les secteurs économiques du territoire de Kamouraska et de L’Islet. La Chambre de commerce Kamouraska-L’Islet est affiliée à la Fédération des chambres de commerce du Québec, ce qui en fait le plus grand réseau de gens d’affaires du Québec avec plus de 50 000 entreprises membres et 130 chambres de commerce réparties dans tout le Québec, mais aussi un allié de taille dans ses combats.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article