Publicité

8 octobre 2021 - 14:54 | Mis à jour : 12 octobre 2021 - 10:44

Suivi des nichoirs de l’Association des jeunes écolos de Saint-Mathieu-de-Rioux

Le 19 septembre dernier, trois membres de l’Association des jeunes écolos (AJE), Jasmine, Léonie et Benjamin, ont fait le suivi des 20 nichoirs qui avaient été installés au printemps 2021.  

L’AJE de Saint-Mathieu-de-Rioux s’est fait remarquer au printemps dernier alors qu’un groupe constitué d’une dizaine de jeunes effectuaient des corvées de nettoyage dans les lieux publics. Suite à des réponses favorables de la municipalité et des jeunes à en apprendre davantage sur l’ornithologie, le suivi a été mis sur pied.

Le tout s’est déroulé sous la supervision de Lise Dionne et Denis Riou, bénévoles du Club des Ornithologues du Bas-Saint-Laurent (COBSL). Les retours sont positifs quant à la première édition de l’événement. «Ça a vraiment été un franc succès pour la première année», a exprimé Mme Dionne.

L’équipe a parcouru à pied les rues du village de Saint-Mathieu-de- Rioux pour les 13 premiers nichoirs, puis s’est ensuite rendu en véhicule aux 7 autres nichoirs situés à l’est et à l’ouest du village. Jasmine s’est vu confier la tâche de consignation des informations pour chacun des nichoirs. À l’aide de gants, un nettoyage ainsi qu’un examen complet sur le contenu de chacun des nichoirs a ensuite été effectué par les jeunes.

LES RÉSULTATS

Les nichoirs ont été occupés à 75% (15 nichoirs sur 20) par des Hirondelles bicolores (13), des Mésanges à tête noire (1) et des Merlebleus de l’Est (1). Un œuf non éclos et les carcasses de 4 jeunes hirondelles ont été trouvés dans 2 nichoirs distincts. La prédation d’un parent de la couvée de jeunes peut expliquer leur décès. Somme toute, la nidification des hirondelles a été fructueuse pour cette espèce. Malheureusement, la nidification du Merlebleu de l’Est a échoué, les 4 œufs ont été retrouvés intacts sans que l’on puisse établir la cause de cet échec. Un écureuil a également pris possession d’un nichoir pour y remiser des glands de chêne.

Le bon déroulement de l’activité marque certainement le début de plusieurs autres à venir. «Denis et moi, on est très satisfait et fier des jeunes. C’est un cadeau pour nous de les voir avoir du plaisir. On peut dire qu’on a une très belle relève», a conclu Lise Dionne. Une relocalisation des nichoirs qui n’ont pas été occupés est prévue pour le printemps prochain.

 

 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article