Publicité

7 octobre 2021 - 09:16 | Mis à jour : 8 octobre 2021 - 13:56

Cure de rajeunissement prévue pour le poste de police de Témiscouata-sur-le-Lac 

Dominique Côté

Par Dominique Côté, Vidéojournaliste

Le poste de police de la Sûreté du Québec (SQ) situé à Témiscouata-sur-le-Lac sera soumis à plusieurs travaux de réaménagement en mars prochain. Puisque plusieurs normes de sécurité en bâtiment ont été mises à jour par la SQ depuis sa construction, celui-ci sera agrandi et actualisé pour offrir un meilleur environnement de travail à ses utilisateurs. 

«On prévoit un réaménagement complet de ce poste-là qui se fera en trois phases», a révélé le sergent Claude Doiron, porte-parole de la SQ. Selon ce dernier, la première phase consistera en la réfection de l’intérieur du bâtiment afin d’actualiser les installations et de le rendre des plus convivial pour ses utilisateurs. 

Guylaine Sirois, la préfet de la MRC de Témiscouata, a mentionné que ce dossier est en cours depuis plusieurs années. «C’est vraiment en 2019 où une série de correspondances ont été faites avec la SQ et j’ai eu des réponses qui ne me satisfaisaient pas. Selon eux, ce n'était pas une priorité à ce moment-là parce que ça ne posait pas de problème de sécurité. Alors j’ai pris le taureau par les cornes. Avec tout ce qui se passait dans les autres MRC, je me suis demandé : pourquoi pas nous?», s'est-elle questionné. La préfet trouvait déplorable que des policiers soient amenés à aller ailleurs pour travailler dans des meilleures conditions en voyant les infrastructures actuelles.

Après de nombreux échanges avec plusieurs intervenants, dont le bureau de la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault, Mme Sirois a finalement reçu la nouvelle tant attendue et se réjouit de l’annonce faite hier par la Sûreté du Québec. «Ça confirme l’importance de ce service-là et on veut que les gens soient bien dans leur environnement de travail.»

Auparavant, l’édifice était utilisé par trois organisations, soit le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), les agents de conservation de la faune ainsi que les employés de la SQ. «On profite du départ du bureau du MAPAQ pour aller récupérer une partie de ces espaces-là. Une partie de l’espace MAPAQ sera aussi récupérée par les gens de la faune, mais la plus grande partie par les gens de la SQ», a révélé le sergent Doiron.  

Des travaux à cet effet étaient déjà prévus au départ, mais n’auraient que touché l’esthétique des installations. «Quand on a appris le départ des employés du MAPAQ, c’est ce qui fait qu’au lieu d’avoir seulement des travaux d’esthétique de l’intérieur, il va y avoir un réaménagement intérieur complet actualisé aux normes actuelles en matière de sécurité pour nos policiers.» Le sergent Doiron a d’ailleurs ajouté qu’il sera également question d’un agrandissement des locaux. 

Le début des rénovations est prévu pour mars 2022, selon le porte-parole de la SQ. Puisque les appels d’offres seront lancés à l'automne, la Sûreté du Québec ne souhaite pas révéler les coûts rattachés aux travaux de réfection pour le moment. 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article