Publicité

23 septembre 2021 - 06:59 | Mis à jour : 09:04

La Maison l’autnid officialise l’achat du presbytère Saint-François-Xavier à Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Des étapes supplémentaires ont été franchies la semaine dernière afin de transformer l’ancien presbytère de l’église Saint-François-Xavier à Rivière-du-Loup en milieu de vie spécialisé destiné aux personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme. L’organisme à but non lucratif la Maison l’autnid a renouvelé son offre d’achat pour 1$ à la Fabrique de Saint-Patrice.

Isabelle Marquis, porteuse du projet, souligne que le processus d’acquisition est ainsi lancé. La Maison l’autnid était en attente d’une réponse positive de la Société d’habitation du Québec qui est aussi impliquée dans les démarches. Elle a reçu le feu vert en mai dernier. Une demande de dézonage sera adressée à la Ville de Rivière-du-Loup en novembre. Les limites du terrain devront être redessinées.

«Il faut tout repenser l’intérieur et rénover en fonction des futurs résidents tout en respectant le patrimoine. Nous sommes accompagnés par le CISSS du Bas-Saint-Laurent pour le côté clinique et établir les critères d’admissibilité», explique Isabelle Marquis. Le presbytère ainsi transformé comptera huit logements pour les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme. Selon l'organisme, la maison se voudra un milieu de vie normalisant pour ses résidents tout en répondant à leurs besoins de stabilité et de sécurité avec une surveillance en tout temps.

Faute de ressources d’hébergement pour son fils Jean-Christian Lebel, Isabelle Marquis a pris les choses en main. Le projet de La Maison l’autnid est né au printemps 2016, après une rencontre de parents d’enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme. Ils souhaitent que leurs jeunes vivent dans un milieu adapté où ils pourront vieillir en sécurité. L’organisme à but non lucratif a été créé en 2017. Grâce à l’évolution récente du projet, une première pelletée de terre est souhaitée à l’été 2022. Une campagne de financement visant à amasser un montant de 1,5 M$ sera lancée cet automne afin de couvrir une partie des couts de rénovation du presbytère.

Du côté du CISSS du Bas-Saint-Laurent, le porte-parole Gilles Turmel confirme que la Maison l’autnid bénéficie d’un accompagnement pour s’assurer que l’organisme atteigne ses objectifs. Il ajoute que la région a besoin de ce type de ressource dans le secteur de Rivière-du-Loup.

D’autres volets se greffent à la Maison l’autnid, soit l’accueil de personnes handicapées pour de la stimulation pendant que les résidents vaquent à leurs occupations et un service de surveillance et de gardiennage ouvert les matins et les fins de journée. Pour le moment, ce dernier est offert seulement en fin de journée dans les locaux du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle à Rivière-du-Loup.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • FÉLICITATIONS!
    c'est merveilleux de voir ce projet naître, surtout d'observer le vouloir d'une mère qui veut le bien de son fils et des autres. Une inspiration pour tous.tes!

    Larousse, Karianne - 2021-09-23 22:27