Publicité

3 juillet 2021 - 06:03 | Mis à jour : 4 juillet 2021 - 17:43

La cybercriminalité ne prend aucunes vacances

La période des vacances scolaires approche et la Sûreté du Québec invite les parents à la vigilance et à la discussion quant à l’utilisation de différents appareils connectés à internet à la disposition de leurs enfants pendant la saison estivale.

La période de vacances est souvent associée à une plus grande plage de temps libre pour plusieurs et les risques reliés à la cybercriminalité augmentent avec l’usage d’internet et des médias sociaux. Les enfants qui seront devant leurs écrans cet été pourraient s’avérer des cibles de choix pour les fraudeurs et les prédateurs sexuels.  

Il faut prévenir des situations à risque telles que la divulgation d’une information personnelle, l’envoi d’une photo ou d’une vidéo intime en privé deviennent publics; que les enfants soient victimes de sextorsion en laissant des prédateurs sexuels ou des fraudeurs enregistrer des photos ou des vidéos de gestes intimes en se faisant passer pour quelqu’un de confiance; que l’enfant soit exposé à du matériel haineux, violent ou à caractère sexuel.

La cyber surveillance peut être augmenter en s’intéressant à la vie « en ligne » de l’enfant, en fixant des règles claires, en discutant de cyber sécurité et en déconstruisant les fausses croyances.
Par exemple, il est possible de proposer à l’enfant des stratégies pour faire face à des situations avec lesquelles il n’est pas à l’aise; se familiariser avec les médias sociaux, applications et jeux que l’enfant utilise; vérifiez les paramètres de confidentialité des comptes de médias sociaux que l’enfant utilise; les jeunes ont tendance à croire que « tout le monde » envoie des images intimes alors que c’est faux, il faut discuter avec lui de cette conviction erronée.

Pour obtenir des conseils supplémentaires, il faut consulter le guide de Mission : parents informés de la Sûreté du Québec au https://www.sq.gouv.qc.ca/wp-content/uploads/2021/02/mission-parents-informes.pdf ou le site de cyberaide suivant : https://www.cyberaide.ca/app/fr/. 

Si vous êtes victimes ou soupçonnez que votre enfant puisse être victime d’un acte criminel, n’hésitez pas à contacter votre service de police local ou à composer le 911 en cas d’urgence.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article