Publicité

26 juin 2021 - 15:20 | Mis à jour : 17:31

Bilan de l’opération nationale concertée de vitesse

Les services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), se sont unis afin de sensibiliser et conscientiser les conducteurs aux dangers liés à la vitesse au volant. Ces actions ont été réalisées dans le cadre de l’Opération nationale concertée Vitesse qui s’est déroulée du 11 au 17 juin. 

La collaboration entre les différents corps de police a été d’une grande efficacité ayant permis la tenue de plus de 8 660 opérations ciblant la vitesse effectuées sur l’ensemble du territoire québécois. Cette importante présence policière combinée à la sensibilisation faite auprès des usagers du réseau routier, visait particulièrement la modification de leurs comportements en ce qui concerne l’une des principales causes de collisions avec blessures graves, soit la vitesse. 

En plus des nombreuses interventions, les organisations policières ont également diffusé des messages de prévention sur les médias sociaux avec comme thématique « Je ralentis. Je sauve des vies ». L’angle choisi visait à responsabiliser les conducteurs et à leur rappeler qu’ils font tous et toutes partie de la solution. En effet, ils peuvent faire une différence et contribuer activement à l’amélioration du bilan routier en ralentissant. 

Sécurité routière, d’autres opérations à venir

Avec l’arrivée des vacances estivales et l’augmentation de la circulation sur le réseau routier, les policiers continueront d’assurer une surveillance accrue pour intervenir au moment où les infractions sont commises. La clé du succès demeure la poursuite des interventions policières, conjuguées à une conduite plus responsable de la part des usagers de la route, permettant de réduire le nombre de collisions, de blessures et de décès. 

Tous unis contre la vitesse au volant 

L’Opération nationale concertée Vitesse est organisée dans le cadre d’un partenariat entre l’Association des directeurs de police du Québec, les organisations policières et la SAAQ. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article