Publicité

27 juin 2021 - 07:01

Le pont d’une traverse trop cher à Saint-Jean-de-Dieu?

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Le remplacement du pont de la traverse entre le rang de la Rallonge et le rang 8 à Saint-Jean-de-Dieu coute-t-il trop cher? C’est ce que pense Clermont Lauzier, président d’un comité de citoyens - qualité de vie et projets durables. «Ils construisent un pont de 40 pieds avec des poutres d’acier», a souligné le citoyen.

Cette traverse, que l’on peut presque considérer comme un chemin forestier, permet donc un lien entre deux autres rangs de la municipalité. Depuis un certain temps, la route est barrée à une petite rivière qui la traverse puisque le vieux pont délabré ne permet plus le passage des véhicules.

«Le contrat de reconstruction du pont de la traverse entre le rang de la Rallonge et le rang 8 a été donné à l'entreprise Ponts experts inc. de Rimouski pour la somme de 77 400 $ plus taxes. À noter que la Municipalité a reçu en 2018 une compensation financière qui couvre 92 % de la dépense», peut-on lire dans le Journal municipal de mai 2021. Daniel Dufour, directeur général de la Municipalité de Saint-Jean-de-Dieu, a confirmé que l’argent sera puisé à même la programmation des travaux de la taxe d’accise et de la contribution du Québec 2019-2023 qui alloue à la Municipalité une enveloppe de plus d’un million de dollars. 

Pour M. Lauzier, cet investissement est encore trop élevé si l’on considère la nature des lieux. Le projet a déjà été évalué à 128 000 $, le don de poutres d’acier par le ministère des Transports a notamment permis de baisser la facture. «Il s'agit de l'estimation de l'ingénieur datant de 2017 à propos de l'option d'un ponceau en acier galvanisé. Comme vous voyez, c'est nettement plus coûteux qu'un pont acier-bois. On a eu un excellent prix de l'entreprise Ponts experts inc. Et il n'est pas le temps de reculer après toutes ces expertises, ces analyses, l'étude hydraulique et l'étude biologique», a mentionné M. Dufour. 

«Des gens qui me parlent trouvent que c’est encore trop élevé à 77 400 $, un ponceau en métal aurait fait l’affaire et un entrepreneur pourrait faire ça pour 20 000 $», croit l’homme retraité. Le directeur général de la Municipalité a expliqué que l’on avait envisagé différentes alternatives. «On parle de travaux qui doivent être conçus par des ingénieurs et approuvés par le ministère de l’Environnement. Le plus abordable, c’est ça», a précisé M. Dufour.

La structure de 12,7 mètres sera construite en acier et en bois. Elle tient compte du débit maximal du cours d’eau. «Les rangs sont assez longs et les gens vont de l’un à l’autre. Sans pont cela occasionne pour eux beaucoup de pertes de temps. Ça fait l’affaire de plusieurs personnes. Des producteurs de bois nous ont notamment demandé ça. Il y a d’autres traverses entre différents chemins à Saint-Jean-de-Dieu», a mentionné le directeur général.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Il pourrait commencer par ramasser sa ferraille à l'entrée du village

    Michel Dubé - 2021-06-27 13:21