Publicité

19 juin 2021 - 06:55

Lucie Dumont honorée par la Fondation canadienne du rein

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 3

La «contribution exceptionnelle» de la fondatrice et présidente du projet Chaîne de vie, Lucie Dumont, pour le don d’organes et les transplantations a été reconnue sur la scène nationale, grâce à la Fondation canadienne du rein, lors d’une cérémonie organisée virtuellement le 11 juin. 

Mme Dumont, de Rivière-du-Loup, a reçu le «Prix pour le don d’organes et la transplantation 2021», une reconnaissance spéciale soulignant l’impact positif du programme Chaîne de vie à travers le Québec et, de plus en plus, le reste du Canada. 

«La Fondation du rein louange le travail exceptionnel que vous avez accompli au cours des dernières années pour le don d’organes. Une alliée passionnée, vous êtes une source d’inspiration intarissable», a reconnu la directrice générale nationale de la Fondation canadienne du rein, Elizabeth Myles, dans une lettre adressée à la Louperivoise. 

Selon la Fondation, Lucie Dumont est «une voix influente» auprès de milliers d’étudiants du secondaire et elle joue, depuis 2007, «un rôle prépondérant» en les sensibilisant au don d’organes. Selon elle, le programme Chaîne de vie suscite également un intérêt grandissant dans les Maritimes et l’ouest du Canada, une nouvelle dont on ne peut que se réjouir. 

En début de semaine, Lucie Dumont s’est dite très heureuse de cet honneur, soulignant qu’il s’agit d’une reconnaissance majeure, puisque la Fondation canadienne du rein est la plus importante au pays lorsqu’il est question de dons d’organe. «C’est l’une des plus belles reconnaissances à date, puisqu’elle est à l’échelle canadienne. La Fondation croit au programme et elle sera une alliée de taille pour en faire la promotion au pays», souligne Mme Dumont.

Comme les bonnes nouvelles ne viennent jamais seules, Chaîne de vie a également reçu, en mai, une lettre d’appui de la Société canadienne du sang, une autre organisation d’envergure au Canada qui souhaite participer au rayonnement du programme, et une autre du Dr William Wall, un médecin ontarien qui est derrière la création d'un programme éducatif sur le don d'organes en milieu scolaire dans sa province. 

«Nous espérons que ces reconnaissances nous permettent d’avoir maintenant l’appui du gouvernement du Québec. Actuellement, le programme est en analyse pour une implantation dans toutes les écoles secondaires du Québec», a-t-elle rappelé. 

La pandémie n’a pas ralenti Lucie Dumont. Chaîne de vie a lancé, au cours des derniers mois, un nouveau site web : chainedevie.org. Bilingue, la nouvelle plateforme vise à informer et sensibiliser le public et permet de répondre aux questions que plusieurs se posent sur le don d’organes. On y retrouve, entre autres, des textes informatifs, de capsules vidéos des plus grands spécialistes en transplantation et des témoignages. Le site comprend aussi une section réservée aux enseignants afin de leur offrir les outils nécessaires pour enseigner le programme en classe. 

«C’est en éduquant les jeunes au donc d’organes et en les encourageant à en discuter en famille qu’on participera à créer une réelle culture du don d’organes et de tissus au sein de la population québécoise», maintient la présidente. 

Rappelons que plusieurs reconnaissances ont été octroyées à Chaîne de vie, de même qu’à sa présidente Lucie Dumont, dont le prix Mérite en enseignement de la Société pour le perfectionnement de l’anglais, langue seconde, au Québec (SPEAQ), le prix d’excellence en éducation de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke, le prix Ambassadeur de Transplant Québec et récemment le prix Metro Top personnalités en éducation.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo Lucie! Tu fais une différence pour bien des gens.

    Richard Levesque - 2021-06-19 14:41
  • Toutes mes félicitations Lucie. Tu le mérites.

    Monique Thériault - 2021-06-19 11:56
  • Une super belle initiative a propagé dans toutes les polyvalentes du KRTB et continuer à demander au gouvernement de changer de signer sa carte de permis de conduire seulement si tu ne veux pas faire un don d'organes. Mon fils a reçu un rein le 27 mai et il a fait un rejet. J'aimerais beaucoup communiquer avec vous.

    Lucie Bérubé et Réjean Morin - 2021-06-19 10:47