Publicité

17 juin 2021 - 14:48 | Mis à jour : 15:21

L'Héritage 1 envasé à 15 mètres du quai de Trois-Pistoles

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Le 7 juin dernier, le traversier Héritage 1 n'a pu compléter sa traversée depuis Les Escoumins, échoué à près de 15 mètres (50 pieds) du quai de Trois-Pistoles. Heureusement, une passerelle temporaire a permis à la clientèle de gagner la terre ferme... à pieds.

Depuis, des travaux de dragage ont été effectués au quai. Le capitaine du navire, Jean-Philippe Rioux, souligne que les prévisions de marées ont été directement à la source de l'incident.

«Le navire est conçu pour s'échouer, donc ce n'est pas un problème et il n'a pas été endommagé. Mais c'est survenu parce que les prévisions ne se sont pas concrétisées. La marée n’est pas montée aussi haut que prévu, mais surtout, c'est qu'elle n'a pas été haute aussi longtemps que prévu», explique M. Rioux.

L'Héritage 1 s'est donc présenté au quai alors que la marée baissait et il s'est envasé à 15 mètres du débarcadère pendant six heures par manque d'eau. Les clients, qui ont été remboursés, ont dû attendre la prochaine marée haute pour récupérer leur véhicule.

Les travaux de dragage ont débuté le mercredi 16 juin pour se terminer le lendemain. Une situation exceptionnelle qui ne devrait pas se reproduire dans un proche avenir. En 2010, l'Héritage 1 avait connu semblable péripétie.

«On drague aux deux ou trois ans, dépendamment de l'envasement. Au début de cette saison, avec le manque à gagner de l'an dernier où il n'y a pas eu de traverse et d'importante dépense, on a calculé que nous pourrions opérer cette saison sans problème», souligne le capitaine Rioux.

Mais il aura fallu une marée plus basse et surtout beaucoup plus courte que les prévisions ne l'annonçaient pour forcer la Compagnie de Navigation des Basques à procéder au dragage. Jean-Philippe Rioux souligne que c'est vraiment le fin précoce de la marée haute qui a mené à l'envasement du navire.

Il faut aussi savoir que l'Héritage 1 «s'échoue» deux fois par jour. Il est adapté à cette situation. «Il n'y a aucun risque de bris ou de pollution.

SAISON 2021

Après un début de saison plus tranquille, la traverse Trois-Pistoles - Les Escoumins connait un fort achalandage. «Les deux dernières semaines, les voyages sont presque pleins tout le temps. On a même deux semaines de voyage plein en juillet», ajoute le capitaine.

L'Héritage 1 est de retour en service après avoir été rénové au cout de 5,4 M$, une somme en grande partie épongée par Québec. Rappelons que le bateau a passé près de cinq mois en cale sèche pour des réparations majeures réalisées par le Groupe Océan.

À Rimouski, la direction de la traverse Rimouski-Forestville a choisi de ne pas mettre le CNM Évolution à l'eau par crainte d'une deuxième saison déficitaire.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article