Publicité

14 juin 2021 - 17:19 | Mis à jour : 21:00

Mariane Gaudreau et Les Mauvaises Herbes de passage Dans l’œil du Dragon

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

C'est ce soir que les téléspectateurs auront la chance d'apercevoir Mariane Gaudreau de Cacouna et ses deux partenaires Marie Beaupré et Audrey Woods à l'émission Dans l'oeil du Dragon à 20 h sur les ondes d'ICI Radio-Canada. Les autrices du bestseller À fleur de pots (vendu à plus de 30 000 copies), reconnues pour le blogue Les Trappeuses, présenteront leur boutique en ligne Les Mauvaises Herbes.

Les cosmétiques faits maison n'ont jamais eu autant la cote qu'avec l'arrivée du blogue Les Trappeuses. Les Mauvaises Herbes, c'est la suite logique, c'est-à-dire une boutique physique et en ligne où l'on retrouve tout ce qu'il y faut pour produire soi-même des cosmétiques maison.

Auront-elles réussi à jeter suffisamment de poudre aux yeux pour séduire les Dragons et les convaincre du potentiel de Les Mauvaises Herbes? La réponse ce soir!

SUCCÈS

Mariane Gaudreau, Marie Beaupré et Audrey Woods sont les blogueuses derrière Les Trappeuses, un blogue archipopulaire qui rend accessible la fabrication de produits cosmétiques et ménagers maison dans toute la francophonie. «On partage des recettes pour fabriquer des produits cosmétiques ainsi que des produits ménagers, le tout dans une approche globale visant à réduire les achats, les déchets et de la surconsommation en général», explique Mariane Gaudreau.

La popularité du blogue a été si forte, que les trois comparses ont mis de côté leur carrière respective pour se lancer en affaire avec la boutique en ligne Les Mauvaises Herbes. En 2019, à la suite d'une campagne de sociofinancement atteignant 508 % de l’objectif initial, Les Mauvaises Herbes ont pu avoir pignon sur rue à Montréal, sur la St-Hubert.

Une fois encore, le succès a été fulgurant. L'entreprise emploie aujourd'hui 27 personnes.

«Les mauvaises herbes, ça pousse partout, c'est accessible et c'est souvent des plantes que nous utilisons pour concevoir des cosmétiques, comme le plantain, le pissenlit, le millepertuis. En plus nous vendons quelques accessoires écoresponsables et évidemment, notre livre.»

MENTORAT

Mariane Gaudreau, Marie Beaupré et Audrey Woods sont conscientes qu'à ce stade de leur entreprise, une forme de mentorat les guidant à pérenniser le succès rencontré est nécessaire. La croissance de Les Mauvaises Herbes s'effectue à la vitesse grand «V».

«On cherchait de la visibilité. S'il y a une offre, on verra ce qu'on fait après si on l'accepte, mais c'était aussi une occasion de démocratiser la fabrication de cosmétique parce que c'est assez niché. Aller aux Dragons, c'est plus de 700 000 téléspectateurs. Mais on cherchait aussi de l'accompagnement. On sait que des Dragons peuvent offrir du coaching et des contacts et c'est ce qu'on vise.»

Les trois comparses ont aussi des projets dans les cartons et toute forme d'aide, financière ou à titre de mentorat, sera la bienvenue. C’est pour cette raison qu’elles ont donc pris, en début d’année, la décision de présenter leur candidature pour participer à l’émission dont le dénouement sera connu ce soir.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article