Publicité

9 juin 2021 - 06:33

Un premier pas pour le Parc du Riverain de Saint-Mathieu

Les membres du comité de développement de Saint-Mathieu-de-Rioux souhaitent informer la population de la réalisation des premiers travaux dans le cadre du projet d’aménagement du Parc du Riverain de Saint-Mathieu. 

Les membres du comité de développement de Saint-Mathieu tiennent à souligner l’implication très appréciée de l’Association pour la protection du Lac Saint-Mathieu (APLSM) ainsi que l’Organisme des Bassins versants (OBV) du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent, qui ont permis la réalisation d’importants travaux de plantations de végétaux visant à stabiliser la berge et à diminuer l’impact à moyen terme de l’érosion du terrain public qui borde le lac. Ces travaux ont eu lieu le 4 juin grâce à une corvée de bénévoles de l’APLSM soutenue par l’expertise de l’OBV. Il s’agissait du premier pas de la phase 1 du projet d’aménagement du Parc du Riverain.

Le Parc du Riverain, aussi connu comme étant la Plage du Riverain, est un terrain public situé à la tête Est du Lac St-Mathieu et aux abords du Petit lac Saint-Mathieu. Situé de façon centrale entre le lac et le village, le Parc du Riverain  est accessible gratuitement à tous et est apprécié par les familles, les résidents de Saint-Mathieu et des Basques, ainsi que les visiteurs et touristes. Le Parc du Riverain est reconnu comme un lieu d’arrêt, de détente et de loisirs permettant notamment la baignade libre et autres activités sportives. 
Le Parc du Riverain est aussi un lieu de grand rassemblement, notamment pour la tenue du Festival le Riverain et lors d’évènements comme la Fête nationale. Aux yeux de plusieurs, ce parc est un endroit agréable et à fort potentiel qui mérite que son aménagement soit bonifié, plus soigné, fonctionnel et accueillant. 

À la suite d’un important exercice de consultation publique réalisé en 2016, le Comité de développement de Saint-Mathieu avait inscrit de façon prioritaire le projet de réaménagement du Parc du Riverain à son plan d’action 2017-2022. Depuis plus de deux ans, avec l’aide de la SADC des Basques à la coordination, un sous-comité de travail a été mandaté pour étudier les possibilités d’aménagement et voir au montage financier du projet évalué à 150 000 $. 

TROIS PHASES

Le comité de développement entend réaliser le projet en trois phases échelonnées sur trois années (2021-2022-2023). 60 % du budget a été à ce jour attaché via une participation financière de la municipalité, de la MRC des Basques (Fonds FSPS), de l’URLS, de l’APLSM et des pourparlers sont aussi en cours avec la Caisse Desjardins des Basques qui pourrait devenir l’un des partenaires financiers importants. Le comité de développement poursuivra ses démarches de financement auprès des programmes gouvernementaux, demandera une participation du milieu (entreprises locales et régionales) et pourrait au besoin solliciter la population et les individus qui souhaiteront contribuer volontairement via une campagne de sociofinancement la Ruche qui pourrait voir le jour au cours de la prochaine année. 

La phase 1 prévue à l’été et à l’automne 2021 visait d’abord la stabilisation de la berge par la plantation de végétaux. Au cours de l’été, le comité de développement entreprendra le renouvellement du module de jeux pour enfants et étudie aussi la possibilité de se doter d’un terrain de volley-ball avec du vrai sable de plage. La phase 2 prévue à l’été 2022 vise la construction d’un kiosque (préau) de grande dimension qui permettra la tenue d’animations diverses (spectacles, rassemblements de petits groupes et autres). Il s’agira aussi d’un emplacement de pique-nique ombragé avec vue sur le lac. 

En 2023, la phase 3 sera la dernière étape du projet et visera le réaménagement des sentiers, la création d’une arche d’accueil avec signalisation de bienvenue, l’ajout d’un rac à vélo, des travaux d’amélioration du bâtiment d’accueil, le réaménagement de l’aire de stationnement, l’harmonisation du mobilier (tables, bancs, etc.) et la réalisation de travaux d’aménagement paysager de qualité.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article