Publicité

25 mai 2021 - 06:04

Squatec perd trois employés

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

La Municipalité de Saint-Michel-du-Squatec a perdu en deux semaines trois employés au niveau des travaux publics, soit son contremaitre et deux opérateurs-manœuvres. «C’est plus un hasard, il n’y avait pas de conflit avec la Municipalité», a mentionné le maire André Chouinard.

L’un des deux opérateurs-manœuvres habite à Rimouski depuis l’automne et il s’est trouvé du travail plus près de chez lui. Pour l’autre poste, la personne est retournée dans ce quelle faisait avant, c’est un conducteur de camion-remorque. «Les employés sont approchés régulièrement, ils sont très courtisés. On est compétitif au niveau du salaire, mais ils sont très sollicités. En 2000 quand j’ai commencé sur le conseil municipal, nous avions de 4 à 5 candidatures intéressantes pour un poste. Aujourd’hui, c’est très difficile et nous n’avons pas de candidats sur les listes», a commenté M. Chouinard.

Pour le poste de contremaitre des travaux publics, c’est davantage la pression provenant de la population qui a fait pencher la balance. «Il s’est montré plus ouvert envers les citoyens, cela a eu pour effet qu’il recevait plusieurs commentaires, une pression assez lourde à porter. Il était tanné de ça», a expliqué le maire.

«Nous avions réussi depuis deux ans à remonter une équipe complète», a souligné André Chouinard. Il y a maintenant trois postes à combler sur six au niveau des travaux publics. Ce vide occasionné par ces départs, suivi par le processus d’embauche de nouveaux employés qui a été enclenché, obligera la Municipalité à réajuster ses plans pour divers travaux. Concernant le projet de mise en place d'un système de traitement de l'eau potable par désinfection pour traiter l'eau de l'ensemble des puits de la municipalité ainsi que la remise en état des puits, les contrats sont accordés.

«C’est réglé», a lancé M. Chouinard. Celui-ci a cependant noté qu’il revenait de la responsabilité du contremaitre de surveiller que tout se déroule correctement.

Pour celui du remplacement des conduites d'eau usée sous les tronçons de la rue des Frênes et du chemin de la Rivière, qui a fait l’objet d’une subvention de 170 000 $ récemment, la Municipalité avait décidé de procéder en régie interne. «On va le faire seul ou travailler avec un entrepreneur privé», a noté le maire. André Chouinard a conclu en disant que les trois employés toujours en poste au niveau des travaux publics seront affectés aux tâches jugées plus nécessaires pour le moment.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article