Publicité

25 avril 2021 - 06:59

Près de 1 M$ à des clubs de ski de fond, de motoneige et de quad

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Six clubs de ski de fond, de motoneige et de quad reçoivent près d’un million de dollars de Développement économique Canada pour les régions du Québec en appuie à l’entretien de leurs sentiers.

«Le tourisme est un moteur économique pour toutes nos communautés et il fera partie intégrante de la relance de notre économie. Le tourisme hivernal dynamise quant à lui les régions pendant les mois les plus froids et contribue non seulement, comme nous l’avons vu dans le contexte de la pandémie, au bien-être des citoyens, mais contribue aussi à la vitalité des économies locales», a mentionné Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DEC.

Ainsi, le Club de ski de fond Amiski de Saint-Antonin obtient un montant de 177 385 $ pour l’achat d’une surfaceuse neuve. «Ce nouvel équipement est conforme pour tenir les compétitions des Jeux du Québec 2022», a souligné Daniel Talbot, vice-président du conseil d’administration. Celui-ci a également précisé que le dossier de la construction d’un nouveau chalet d’accueil suit également son cours. «Ça avance doucement, on est en contact assez régulièrement avec le ministère et la MRC qui est impliquée dans le dossier», a-t-il noté.

Cinq autres organisations ont aussi reçu une aide financière non remboursable de Développement économique Canada : Club Quad Trans-Témis au Témiscouata 191 640 $, Club de Motoneige Les Pistolets de Trois-Pistoles 193 800 $, Club Explorateurs du Mont-Bleu à Pohénégamook 202 320 $, Club de Motoneige Les Déserteurs de Cacouna 204 540 $ et Club de ski de fond Mont-Climont à Lac-au-Saumon 8 250 $. 

«Pour mettre encore davantage en valeur les attraits incomparables qui entourent les régions du Québec et pour que les entreprises et les organismes offrant des activités hivernales en sentier soient prêts pour la prochaine saison, il faut continuer d’investir dans l’entretien des sentiers et présenter une expérience optimale aux touristes d’ici et d’ailleurs», a conclu Mme Joly.

Publicité


Publicité

Commentez cet article