Publicité

16 avril 2021 - 16:38

Saint-Médard : Louis-Philippe Sirois part la tête en paix

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Louis-Philippe Sirois a donné récemment sa démission comme maire de Saint-Médard. «Je ne voulais pas revenir à l’automne. J’ai fait deux infarctus, ma santé passe en priorité. Le travail de maire amène du stress, on ne peut pas faire plaisir à tout le monde», a-t-il expliqué.

M. Sirois admet qu’il y avait des divergences d’opinions au sein des membres du conseil municipal. «Je n’en veut pas à personne. Je ne suis pas rancunier. J’ai tourné la page», a-t-il indiqué. Son travail lui demande également beaucoup de temps : «Je me lève à 4 h 30 du matin pour aller travailler sur la construction et je reviens après 18 h 30. J’ai un bon travail et un bon employeur.»

Louis-Philippe Sirois a donc été maire de Saint-Médard pendant sept ans et demi. Son plus beau souvenir est d’avoir œuvré sur le comité de la MRC des Basques dans le projet de parc éolien Nicolas-Rioux. «Je suis assez fier de ça, pour la MRC des Basques et pour le Bas-Saint-Laurent», a-t-il mentionné. M. Sirois a souligné que ce projet donne de bonnes redevances aux Municipalités, leur permettant de réaliser des projets pour leurs citoyens. Nicolas-Rioux est le plus grand parc éolien communautaire à partenariat égalitaire au Canada. Il totalise 224,25 MW de puissance et compte 65 éoliennes.

M. Sirois a conclu cette entrevue avec Info Dimanche en disant ceci : «Ç’a été un privilège de travailler avec les 11 maires et le préfet de la MRC des Basques.»

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article