Publicité

16 avril 2021 - 14:22 | Mis à jour : 14:27

Budget fédéral: le Bloc québécois énonce ses propositions

Après deux années à naviguer à vue, le gouvernement libéral fédéral aura l’occasion lundi de prouver s’il peut proposer une véritable vision cohérente de la relance économique, lors de la présentation de son premier vrai budget depuis l’élection minoritaire des libéraux à l’automne 2019.

«La pandémie a permis au gouvernement Trudeau de lancer à la volée nombre d’initiatives économiques d’urgence, sans trop se soucier des coûts et des modalités. Le choc initial étant encaissé, il doit maintenant se ressaisir et présenter un plan en bonne et due forme. Le Bloc Québécois a justement énoncé des priorités claires qui doivent impérativement se retrouver dans les documents budgétaires», souligne le député fédéral de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas.

Voici les propositions du Bloc : une hausse immédiate et sans condition des paiements de transfert en santé, de 22 % actuellement à 35 %, afin que le Québec puisse assumer adéquatement les dépenses croissantes de ce secteur; une augmentation d’au moins 110 $ par mois de la pension de vieillesse, indexée, une hausse également pour le Supplément de revenu garanti; un soutien accru pour les secteurs économiques les plus durement touchés, dont le tourisme, l’hébergement, la culture, le transport aérien et l’industrie aérospatiale; une relance sécuritaire assortie d’une profonde transition écologique et économique laissant de côté les énergies polluantes et mettant de l’avant les énergies renouvelables; des investissements fédéraux afin de soutenir réellement le maintien en emploi, la qualité des services offerts et la survie de nos PME.

«Nos revendications reprennent des consensus bien établis au Québec, notamment par l’Assemblée nationale. Les libéraux doivent écouter et répondre positivement à nos demandes», rappelle le député bloquiste.

«Chez nous, je m’attends à ce que Patrimoine Canada obtienne les budgets nécessaires pour mener à bien des projets comme celui du Vieux Théâtre de Saint-Fabien, qui revêt un intérêt autant patrimonial que culturel. Aussi, les derniers mois ont démontré qu’Ottawa n’investit toujours pas assez dans le logement social, à preuve, la suspension de la conversion de la maison-mère des sœurs du Saint-Rosaire, qui aurait créé 84 logements à Rimouski, alors que le taux d’inoccupation y atteint des creux historiques. Enfin, le gouvernement Trudeau doit en toute cohérence prévoir ce qu’il faut pour mettre en œuvre la récente décision du CRTC, qui oblige les grands joueurs de la téléphonie cellulaire à rendre disponibles leurs réseaux aux plus petites entreprises», conclut Maxime Blanchette-Joncas.

Publicité


Publicité

Commentez cet article