Publicité

9 avril 2021 - 06:00 | Mis à jour : 08:22

Benoit Rheault quitte son poste de greffier à Trois-Pistoles

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

La vague de départ se poursuit à Trois-Pistoles. Après celui du directeur du Service de sécurité incendie de Trois-Pistoles, Pascal Rousseau et de la directrice des Loisirs, Caroline Rioux, le maire Jean-Pierre Rioux qui ne sollicitera pas un nouveau mandat à l'instar de nombreux conseiller, voilà que c'est au tour du greffier Benoit Rheault de plier bagage.

Pour cause, puisque M. Rheault se retrouvera à Notre-Dame-du-Portage alors qu'il occupera à compter du mois de mai le poste de coordonnateur de l'aménagement, de l'urbanisme et du développement. Joint par Info Dimanche, ce dernier dit avoir motivé sa décision pour des raisons personnelles.

«Je me rapproche de mon amoureuse et je souhaitais réduire mon nombre d'heures, prendre soin de ma santé physique et mentale et puis, ça rejoint ma formation académique alors que j'ai une maitrise en aménagement du territoire et développement, ça se rejoint», a mentionné le principal intéressé.

Le travail de greffier de Benoit Rheault a été maintes fois reconnu dans le passé. «Ce que je retiens de Benoit ce sont sa gentillesse, l'écoute des gens et la qualité de son travail. On n’avait pas besoin d'avoir à repasser derrière lui pour son travail, c'était toujours bien fait et sans erreur. On est déçu de le perdre, mais il retrouve une qualité de vie qui était importante pour lui», souligne le maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux.

À savoir s'il y a un climat de travail toxique, le maire souligne avoir reçu l'assurance que le conseil municipal n'était pas responsable du départ de Benoir Rheault. «Je lui ai demandé pas plus tard que mardi!»

Toutefois, M. Rioux reconnait que la pandémie liée au nouveau coronavirus a des impacts sur les employés-cadres de la ville. «En plus des départs, nous avons aussi des ressources en urbanisme et en culture qui sont en congé de maladie. L'hôtel de ville est fermé, c'est frustrant. Les dossiers n'aboutissent pas, tout est bloqué aux ministères. Pour ceux ici qui les montent, qui y consacrent des efforts, c'est n'est pas drôle», poursuit le maire Rioux.

Pour supporter la directrice générale, Pascale Rioux, Trois-Pistoles a procédé à l'embauche de ressources temporaires afin de la dégager de certains dossiers. De plus, Benoit Rheault a offert son aide dans les dossiers en cours même au terme du lien le liant à la Ville.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article