Publicité

5 avril 2021 - 14:32

Exercice de simulation en intervention incendie dans une tourbière

L’Association des producteurs de tourbe horticole du Québec (APTHQ) a procédé le 25 mars dernier à une simulation en intervention incendie dans une tourbière lors d’un exercice de table. L’objectif était de bien faire comprendre la réalité des producteurs de tourbe et celle de tous les intervenants impliqués dans une telle opération et de réviser les pratiques à préconiser.

L’exercice s’est déroulé dans le respect des règles de distanciation. Le scénario était le suivant : le début d’un incendie dans une meule de tourbe. L’employé a eu à simuler chacune des étapes qu’il aurait faites lors d’un véritable incendie, incluant l’appel au 911. L’ensemble des participants a pu constater le processus enclenché entre l’appel et l’arrivée des effectifs du service d’incendie. Ils ont assisté à la coordination des efforts entre le producteur et les services d’urgence pour la mise en place de l’attaque, le transport de l’eau et plus encore. L’entreprise Berger s’est portée volontaire pour cet exercice.

En 2018, l’APTHQ a travaillé sur la création d’un guide des mesures d’urgence en tourbière destiné à l’ensemble de ses membres. Profitant d’un désir de concertation des acteurs du milieu dans la MRC de Rivière-du-Loup, un comité a été mis sur pied à l’automne 2020 pour revoir complètement le guide dans une démarche régionale. Cette initiative vise à partager les meilleures pratiques en matière de protection incendie, protéger la ressource lors des interventions et faciliter la coordination des différents intervenants.

Le comité est formé de représentants des entreprises suivantes : Berger, Tourbes ML ltée, Tourbière Réal Michaud et fils inc. et Premier Tech Horticulture. La direction de l’APTHQ siège aussi à ce comité et compte sur l’appui de Christiane Plamondon, consultante en santé et sécurité du travail. Du côté des services incendie, on retrouve des directeurs et représentants du service incendie de Rivière-du-Loup et de Saint-Antonin, le capitaine à la prévention et coordonnateur à la sécurité incendie responsable du schéma de couverture de risque de la MRC, et le capitaine au soutien logistique. Pour l’exercice de table, des représentantes du Centre d’appel d’urgence des régions de l’Est du Québec (CAUREQ) étaient aussi présentes, ainsi que les directeurs des casernes de Saint-Modeste et Saint-Arsène.

Au cours des prochains mois, cette démarche entreprise dans la MRC de Rivière-du-Loup pourra être étendue à l’ensemble du territoire québécois et sera accessible à tous les producteurs désirant entreprendre ce même exercice.

Publicité


Publicité

Commentez cet article