Publicité

4 avril 2021 - 13:24

Au Québec, une personne sur dix ne couvre pas ses besoins de base

Le 1er avril, une coalition d’organismes communautaires du Bas-Saint-Laurent s’est jointe à des dizaines de groupes partout au Québec pour lancer ce message au gouvernement du Québec: «Ce n’est pas un poisson d’avril. Au Québec, une personne sur dix ne couvre pas ses besoins de base.» Partout dans la région, des dizaines de bannières et affiches portant ce message ont été installées.

«Nous trouvions important de participer à cette action de visibilité du Collectif pour un Québec sans pauvreté, car le budget déposé la semaine dernière par le gouvernement du Québec nous a confirmé que la réalité des personnes en situation de pauvreté est le dernier de ses soucis», explique Michel Dubé, délégué de la région au Collectif pour un Québec sans pauvreté et coordonnateur d’Action Populaire Rimouski-Neigette.

«Il est inconcevable que le gouvernement abandonne les quelque 800 000 personnes qui n’arrivent pas à couvrir leurs besoins de base, d’autant plus qu’elles ont été durement frappées par la crise sanitaire. Nous réclamons que la couverture des besoins de base soit considérée comme un minimum pour tout le monde au Québec.»

Amélie Bureau, co-coordonnatrice de la Corporation de développement communautaire des Grandes marées, renchérit : «C’est partout pareil d’un bout à l’autre du Bas-Saint-Laurent, et on le constate aussi dans les organismes communautaires des MRC de Rivière-du-Loup, du Témiscouata et des Basques : les besoins des personnes sont de plus en plus criants. C’est particulièrement visible dans les organismes communautaires d’aide alimentaire et de défense des droits sociaux, où les demandes de soutien ont explosé.»

En ce 1er avril, la porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, Virginie Larivière, a fait une mise en garde au gouvernement. «Il ne suffit pas d’ignorer la pauvreté pour la faire disparaitre. Toutes ces personnes qui voient leurs conditions de vie se détériorer par votre faute en ont assez. Heureusement, partout au Québec, des gens et des organisations sont prêts à se mobiliser aux côtés des personnes en situation de pauvreté pour faire avancer leur cause. Et cette mobilisation augmentera tant que durera votre indifférence. Que tout le monde au Québec puisse couvrir ses besoins de base, il s’agit là d’un gros minimum.»

Actif depuis 1998, le Collectif pour un Québec sans pauvreté regroupe 35 organisations nationales ainsi que des collectifs régionaux aux quatre coins du Québec. Il travaille à faire de l’élimination de la pauvreté une priorité sociale et gouvernementale en étroite association avec les personnes en situation de pauvreté.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article