Publicité

26 mars 2021 - 18:03

Accident de travail à l’usine de Sciage Kamouraska: les travailleurs se serrent les coudes en soutien au collègue qui lutte pour sa vie

Toutes les réactions 1

Sous le choc, les travailleurs syndiqués de l’usine de Sciage Kamouraska dirigent leurs pensées vers les proches de la victime d’un accident de travail tragique, hier vers 10 h 30.

L’homme repose actuellement dans un état critique à l’hôpital. Selon des témoignages préliminaires, l’accident serait survenu à proximité d’un classeur de bois, au moment où l’on tentait de décoincer un morceau.

«D’emblée, nous sommes remplis de compassion pour la famille et les proches de la victime. Nous sommes également aux côtés de tous les collègues fortement ébranlés, en nous assurant qu’ils aient accès à l’aide psychologique dont ils ont besoin», affirme Nancy Legendre, présidente du Conseil central du Bas-Saint-Laurent (CCBSL–CSN).

Le travail à l’usine de sciage a été suspendu depuis l’accident. Le syndicat collabore pleinement avec l’enquêteur de la Commission des normes de l’équité de la santé et de la sécurité du travail (CNEEST) mandaté pour faire la lumière sur les circonstances entourant ce drame. « Nous suivrons de près les travaux de la commission qui devra visionner les bandes vidéo, rencontrer les témoins et ultimement présenter des recommandations au terme de son enquête », affirme Kevin Gagnon, vvice-président formation, santé-sécurité et environnement de la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN). Ainsi, tout commentaire sera réservé après la publication du rapport de la CNESST.

Cet accident de travail qui survient à un mois du 28 avril — Journée internationale de commémoration des travailleuses et des travailleurs morts ou blessés au travail — rappelle à quel point la santé-sécurité au travail doit être la priorité de toutes et tous. Cela inclut le gouvernement qui procède actuellement à une réforme en profondeur des lois en santé-sécurité. «Pour la CSN et ses organisations affiliées, cet enjeu est au cœur de nos actions et tout recul serait inacceptable», conclut Nancy Legendre.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Toujours triste quand ça arrive ce genre d' accident. Mes pensées et prières vous accompagnes dans ces moments de tristesse à vous tous ces collègues de travails et à ça famille. S'il y a un lieu de travail qui est très dangereux, c'est bien les scieries avec les nombreuses machines en mouvement. Prompt rétablissement à ce monsieur.

    GAÉTAN PLOURDE, Sainte-Françoise - 2021-03-26 20:55