Publicité

25 mars 2021 - 06:56

Le pont de glace, pour l’utile et le plaisir

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Beaucoup de travailleurs et de résidents l’utilisent, le pont de glace sur le lac Témiscouata permet d’éviter un grand détour en véhicule. En cette année de pandémie, il est devenu beaucoup plus, un lieu de plaisir, une occasion de marcher en famille ou de faire du sport sur une surface immense de neige.

«Le pont de glace, c’est une icône du Témiscouata. Je le vois de chez-moi, il y a des véhicules et du monde à pied. Les fins de semaine, j’ai croisé des cellules familiales, des gens qui marchaient avec leur chien, et pas juste des deux municipalités riveraines. Les gens ont été très respectueux des mesures sanitaires», a souligné Michel Normand, maire de Saint-Juste-du-Lac.

Le pont de glace permet de passer directement de Saint-Juste-du-Lac au quartier Notre-Dame-du-Lac à Témiscouata-sur-le-Lac. Il a été ouvert plus tardivement cette année, soit le 11 février. C’est la Municipalité de Saint-Juste-du-Lac qui en assure l’entretien avec la collaboration de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac. Les deux conseils municipaux acceptent de partager les frais à parts égales, une facture totale de près de 20 000 $ en 2021.

Saint-Juste-du-Lac a également surpris les utilisateurs avec des feux d’artifice tandis que Témiscouata-sur-le-Lac a organisé des marches aux flambeaux. «C’est bénéfique pour la population, les gens sont contents», a souligné M. Normand. Le maire de Saint-Juste-du-Lac parle même d’organiser dans les prochaines années un festival sur la glace du lac Témiscouata, avec du patinage, du vélo à pneus surdimensionnés (fatbike), etc. «On pourrait développer quelque chose d’agréable. Au milieu du lac, c’est assez spécial, impressionnant», a-t-il ajouté.

«Je suis très heureux de l’hiver qu’on a eu. On pourrait facilement regarder quelque chose dans l’avenir. Nos deux patinoires extérieures ont très bien marché, il pourrait donc y avoir une allée supplémentaire glacée sur le lac pour patiner. En plus, les gens pourraient prendre un chocolat chaud au chalet de la marina», a partagé Gaétan Ouellet, maire de Témiscouata-sur-le-Lac.

La Ville a mis en place pendant les deux fins de semaine de la relâche scolaire, trois soirs chacune, des flambeaux le long du parcours pour agrémenter la marche de citoyens le soir. «Il y avait jusqu’à 250 personnes qui marchaient sur le lac», a noté M. Ouellet.

Au cours des dernières semaines, Michel Normand avait pour sa part installé sa cabane de pêche non loin du pont de glace. Les gens s’en approchaient tout en respectant la distanciation physique. «Je grattais autour de ma cabane avec mon tracteur», a précisé le maire pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté.

Le pont de glace tire à sa fin cette année. «Il y a suffisamment de glace, au-dessus de 24 pouces. Ce sont plutôt de grandes flaques d’eau aux entrées qui vont le rendre impraticable, c’est à ce moment qu’on le ferme», a expliqué Michel Normand.

Publicité


Publicité

Commentez cet article