Publicité

17 mars 2021 - 15:10

Le Conseil régional de la FTQ reçoit d’importants appuis politiques et a le télétravail dans sa mire

Dans la foulée de la mobilisation nationale visant à contrer la mouture actuelle du projet de loi 59 modifiant le régime de santé et sécurité au travail québécois, le Conseil régional de la FTQ Bas-St-Laurent – Gaspésie - Îles de-la-Madeleine vient de terminer ses rencontres avec les députées et députés de l’Assemblée nationale sur ton territoire.

«Dans l’ensemble, nous avons eu une très bonne réception et la totalité des élu(e)s du parti québécois s’est engagé à nous aider à améliorer la loi et on les remercie grandement. On leur a fait comprendre que c’était dangereux de permettre à des employeurs qui ont plusieurs établissements de réduire leur nombre de comité à un seul comme c’est le cas dans les usines de sciages et de pêches, et que de toucher au retrait préventif, c’était rétrograde. À part Denis Tardif qui a refusé de nous rencontrer, on est très satisfait de l’écoute!» affirme Roger Harvey, secrétaire général du CRFTQ par voie de communiqué.

L’organisation syndicale dénonce plusieurs aspects du projet de loi dont les heures consacrées à la prévention, les niveaux de risques associés aux secteurs d’activités, la réduction du droit à la réadaptation des travailleurs âgés, la perte de pouvoir du médecin traitant et de ceux de la santé publique, pour ne nommer que ceux-ci.

La FTQ régionale est également très préoccupée par l’augmentation considérable de ses membres en télétravail dans un contexte de pandémie. «On sait que le télétravail va demeurer en partie après la crise. Or ça pose tout de sorte de défis qu’on aurait eu l’occasion de relever dans cette nouvelle loi. Pour le moment, plusieurs aiment ça, mais ça vient avec des frais, des risques et des difficultés de conciliation travail famille. On va mener une consultation générale auprès de nos membres en avril pour bien cerner les enjeux. On veut trouver une solution gagnante-gagnante entre employeurs, syndicats et travailleurs pour faire du télétravail un réel avantage» conclut Yves-Aimé Boulay, Conseiller régional FTQ.

Le CRFTQ Bas-St-Laurent – Gaspésie - Îles de la Madeleine représente l’ensemble de ses 12 000 affiliés sur son territoire dans tous les secteurs d’activités.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article