Publicité

17 mars 2021 - 06:59

Hausse des couts de construction : Rivière-du-Loup réclame une aide financière d’urgence de Québec

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Constatant un écart de près de 1 M$ avec les estimations lors de l’ouverture des appels d’offres concernant le réaménagement et l’agrandissement de la bibliothèque Françoise-Bédard, la Ville de Rivière-du-Loup demande au gouvernement du Québec de mettre en place un programme d’urgence pour compenser l’explosion des couts des travaux municipaux d’immobilisation.

Selon la mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet, d’autres projets d’infrastructures approchent et certaines municipalités seront peut-être obligées de les laisser tomber, faute de fonds disponibles en raison de l’augmentation des couts de construction. 

«La relance économique passe par les villes et ça permet d’amener de l’eau au moulin. Le gouvernement doit être là pour nous appuyer parce que nous n’avons aucun contrôle sur l’augmentation des couts présentement», a-t-elle commenté. Ce facteur économique a aussi pesé dans la balance de l’octroi du contrat du chantier de la bibliothèque Françoise-Bédard, malgré le dépassement de couts important représentant 952 323 $. 

La Ville de Rivière-du-Loup a demandé l’appui de l’Union des municipalités du Québec, de la Fédération québécoise des municipalités et de la Table régionale des éluEs municipaux du Bas-Saint-Laurent pour la mise en place rapide de cette aide financière exceptionnelle.

Une copie de la résolution a été envoyée à la présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel, au ministre des Finances, Éric Girard, au ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, à la ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent Marie-Eve Proulx et au député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif.

» À lire aussi - Bibliothèque Françoise-Bédard : un dépassement de couts de près de 1 M$

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article