Publicité

17 décembre 2020 - 14:14 | Mis à jour : 15:57

Soirée festive : Denis Tardif exclu du caucus de la CAQ

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 8

Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, est exclu du caucus de la Coalition Avenir Québec, après que des images le montrant festoyer avec des collègues dans un bar de Rivière-du-Loup aient été diffusées. 

C'est M. Tardif lui-même qui a pris la décision de se retirer temporairement, a confirmé le cabinet du premier ministre François Legault en après-midi. 

Cette décision survient après que l'homme politique et des membres de son bureau de comté se soient réunis, mercredi soir, à la microbrasserie Aux Fous Brassant de la rue Lafontaine. La vidéo qui circule, filmée à son insu et partagée par TVA Nouvelles, montre le député marcher sans son masque, faire plusieurs accolades et ne pas respecter la distanciation de deux mètres. Il apparait sous l'effet de l'alcool. 

Dans une déclaration envoyée aux médias, Denis Tardif a reconnu avoir eu une «attitude non exemplaire». Il concède avoir fait une erreur. 

«Bien qu’en zone orange, nous pouvions être entre amis à la table, en tant que député, j’aurais dû montrer l’exemple et limiter mes contacts», a-t-il mentionné, rappelant que la situation actuelle est «inquiétante» au Québec et que le réseau de la Santé est «sous pression». 

«Comme tout le monde, je me dois de respecter les consignes, ce que je m’efforce de faire à l’habitude. Cette soirée n’aurait pas dû avoir lieu, c’était une erreur, et je tiens à m’en excuser sincèrement. Cette situation ne se reproduira plus», a-t-il complété. 

Sur les réseaux sociaux, plusieurs citoyens furieux ont reproché au député son incohérence, lui qui encourage régulièrement le respect des mesures sanitaires depuis le début de la pandémie.

De nombreuses personnes ont également interpellé le premier ministre sur cette situation. Son cabinet considère d'ailleurs que «les images véhiculées dans les médias sont inacceptables» et que M. Tardif a commis une «grosse erreur de jugement».

«Nous prenons la situation très au sérieux. Notre réseau de la santé est extrêmement sous pression et des vies sont en jeu. À un moment particulièrement critique de cette deuxième vague, pendant lequel nous demandons des efforts supplémentaires à toute la population, nous sommes d’avis que nos élus doivent être les premiers à se comporter selon les règles établies», a fait savoir le whip en chef du gouvernement, Éric Lefebvre. 

Le retrait de Denis Tardif est effectif pour une durée indéterminée. Par le fait même, il ne sera plus président de séance et siégera comme député indépendant. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

8 réactionsCommentaire(s)
  • Ah!!! les donneurs de leçon... vous n'êtes sûrement pas mieux.

    Mais j'approuve le commentaire de Serge concernant un don. Dommage pour lui mais il est une image. Vs les autres qui contreviennent et qui sont des coupables.

    Jean-David Viel - 2020-12-21 15:30
  • J'inviterais le Député à verser 6000 $ à des organismes de charité de la circonscription, afin d'équivaloir à l'amende que les fautifs paient en pareil cas...

    serge lemay - 2020-12-21 14:53
  • Pendant qu'on ne va pas voir nos familles dans la région même si elles nous manquent terriblement par respect pour elles et pour les gens de la région, le député caquiste et ses acolytes enfreignent les règles sanitaires qu'on nous demande de respecter depuis des mois. Les preuves sont là. Qu'on leur remette leur constat d'infraction. Il ne peut pas y avoir deux catégories de citoyens. Les lois sont les mêmes pour tous.

    Nancy Cantin - 2020-12-18 10:22
  • Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais....

    Monique Thériault - 2020-12-18 09:17
  • Quel bel exemple a donné au peuple québécois et surtout aux gens de son comté. C'est un manque de respect aux travailleurs des services essentiels qui côtoient la pandémie jours après jours. C'est un manque de respect aux travailleurs mis à pied temporairement car le Québec est sur pause. C'est un manque de respect à tous ceux qui ne pourront voir leurs familles en cette période. C'est un manque de respect à nos ainés, aux commerçants, aux entrepreneurs. etc......
    Depuis mars, vous nous demandez de suivre les règles, de respecter les consignes. C'est ce que nous faisons car on veut s'en sortir et retrouver une vie normale. Que devons nous penser de cette situation ?

    Francine Malenfant - 2020-12-18 07:55
  • Oui vos commentaires sont exacte ,désolant et fâcheux. Monsieur Tardif doit se rappeler des paroles dite lors de son élection. Je trouvais qu'il avait de grand soulier à chausser. Le stress la pression politique et la pandémie on eut rsison de notre député. A lui de se relever car son gouvernement fait de très bonne job depuis mars et on peut même dire depuis son élection. Bon repos monsieur Tardif, relevez vous et revenez au caucus de la caq car s'est difficile pour la bsl présentement.

    Marin Lebel - 2020-12-18 05:52
  • Tabarn....

    Dumont Yves - 2020-12-17 17:04
  • Les trois autres personnes qui étaient avec monsieur Tardif ne sont pas les crayons les plus aiguisés de l'étuis eux non plus !! Un des 3 aurait pu allumer et faire une mise à l'ordre. Pas plus fier des 3 acolytes !!

    fernand ouellet - 2020-12-17 16:20