Publicité

7 décembre 2020 - 15:17 | Mis à jour : 15:29

24 h Tremblant : la famille Lajoie court pour la cause…et le petit Miro

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

C’est cette fin de semaine, sous une formule virtuelle à travers la province, que s’est tenue le 24 h Tremblant, une initiative visant à soutenir la grande cause du bien-être des enfants par l'entremise de différents organismes à vocation médicale et sociale, dont la Fondation Charles-Bruneau. 

Dispersés dans cinq régions différentes du Québec, dont Rivière-du-Loup, les membres de la famille Lajoie, originaires de la région, ont accumulé les kilomètres – et les dons – pour la cause. L’événement était d’autant plus spécial, puisque le petit Miro Lacroix, l’un des leurs, faisait partie des dix enfants parrainés dans le cadre de l’édition 2020. 

C’est finalement plus de 12 000 $ (14 000 $ en incluant l’équipe Lacroix) qui a été amassé par les membres de la famille : Mariane Lajoie (la maman de Miro), sa sœur Catherine, ses frères Maxime et Mathieu, son père Jean-Paul et leurs proches.

Entre le 3 et le 5 décembre, ils devaient relever les défis sportifs de leur choix. Ils ont opté pour la marche et la course, s’encourageant grâce à des appels conférence et parcourant finalement tous ensemble plus de 300 kilomètres de jour comme de nuit. 

«Au lendemain de l’événement, on ressent beaucoup de fierté, mais aussi énormément de gratitude envers tous ceux qui ont été généreux pour la cause. En tant de pandémie, c’est d’autant plus apprécié», a partagé Mariane Lajoie, lundi. 

C’est la deuxième année que la famille Lajoie participe à l’événement qui se déroule normalement au Mont-Tremblant. L’an dernier, Miro, à qui on avait diagnostiqué un cancer de stade 4 (neuroblastome) quelques mois plus tôt, était entre deux traitements de chimiothérapie. Un an plus tard, l’esprit était «totalement différent», puisque le petit homme, du haut de ses 17 mois, est en rémission. Un immense soulagement après plus de 14 mois de traitements. 

«Pour nous, Miro est la preuve vivante que grâce à des événements comme celui du 24h Tremblant (qui remet l’argent à trois causes pour les enfants malades, dont à la Fondation Charles-Bruneau pour le cancer pédiatrique), il y a de l’argent qui est investi dans la recherche. Ça fait en sorte que lorsqu’on a appris que notre bébé de deux mois était atteint d’un cancer très agressif, au moins, les oncologues avaient une solution pour lui sauver la vie», confie la maman, reconnaissante que Miro puisse avoir contribué à mettre un visage sur la cause. 

«[…] la Fondation Charles-Bruneau a sauvé la vie de notre fils, on leur doit beaucoup!», a-t-elle ajouté. 

Le 24 h Tremblant, sous sa formule 100 % virtuelle, a permis d’amasser un total de 2 388 139 $, dépassant l’objectif initial de 2 250 000 $. Il est toujours possible de faire un don au www.24htremblant.com. 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article