Publicité

29 novembre 2020 - 15:01

Une quatrième année de lutte à la berce du Caucase achevée pour l’OBVNEBSL

L’organisme des bassins versants du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent (OBVNEBSL) a complété avec succès une 4e année de contrôle et d’éradication des populations de berce du Caucase sur son territoire. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre d’un plan d’action régional mis sur pied par le Groupe de travail sur la berce du Caucase et la berce sphondyle au Bas-Saint-Laurent. 

Ce groupe, constitué d’acteurs municipaux, d’OBVs, de professionnels de la santé publique (CISSS), de représentants de différents ministères, ainsi que du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent, travaille en concertation depuis 2016 afin de mettre en place des actions concrètes pour lutter contre ces deux espèces exotiques envahissantes. La sève de cette plante contient des toxines pouvant causer des dermatites sévères, représentant ainsi un enjeu de santé publique en plus d’occasionner une perte de biodiversité dans les sites colonisés.

En 2020, l’OBVNEBSL a coordonné et réalisé des interventions de contrôle sur 9 sites et un suivi sur 6 sites supplémentaires répartis sur le territoire des bassins versants du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent. Cela a permis d’interrompre le renouvellement des réserves de semence et de favoriser le rétablissement de la biodiversité. Aucune nouvelle colonie de berce du Caucase n’a été répertoriée cette année. Cependant, deux nouvelles colonies de berce sphondyle ont été découvertes, soit une dans La Mitis et l’autre dans La Matanie.

Au terme de ces quatre années d’interventions terrain, certaines colonies ont vu leur taille chuter drastiquement et d’autres semblent éliminées définitivement. Cependant, malgré tous les efforts investis, certaines ont de nouvelles colonies satellites de grande taille d’où l’importance d’un suivi serré pour encore plusieurs années.

L’OBVNEBSL, avec l’OBVMR et le CRD, est impliqué dans l’élaboration d’un projet de recherche universitaire sur la berce sphondyle qui permettra de mieux la connaitre et de guider la lutte. L'organisme est d'ailleurs en recherche de financement pour ce projet. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article