Publicité

26 novembre 2020 - 14:15

Espace Campus : dynamiser la vie étudiante au Témiscouata

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Un groupe d’acteurs socioéconomiques de la région du Témiscouata a lancé le 26 novembre la plateforme Espace Campus, qui a pour objectif de faciliter l’intégration des étudiants du Centre d’études collégiales du Témiscouata (CÉCT), de la formation professionnelle ou de la formation générale des adultes dans leur milieu de vie. 

Les premières esquisses de ce projet ont vu le jour à la suite du laboratoire d’innovation sociale «Réalisons Témiscouata-sur-le-Lac», en 2015. La création du Centre d’études collégiales en 2017 a permis de concrétiser sa mise en œuvre.

Le CÉCT offre présentement six programmes de formation, dont 2 à distance. Treize autres programmes de formation professionnelle sont dispensés par les établissements du Centre de services scolaire du Fleuve-et-des-Lacs. Roxanne Morin, la coordonnatrice d’Espace Campus (espacecampus.ca), fait le pont entre toutes les installations et résume les services offerts par cette nouvelle plateforme.

«On veut que les étudiants s’intègrent dans leur milieu de vie. On leur offre des ressources pour la recherche d’hébergement ou d’emploi, leurs déplacements. On parle de l’offre culturelle, de l’offre de plein air, un répertoire de toutes les municipalités pour voir les activités offertes a aussi été mis en place.» Mme Morin assure une permanence afin que ce projet demeure vivant. La Société d’aide au développement de la collectivité du Témiscouata a coordonné la démarche de concertation entre le CÉCT, le Centre de services scolaire du Fleuve-et-des-Lacs ainsi que les différents organismes de développement économique du territoire.

«L’adaptation des étudiants est un choc culturel à passer. L’intégration doit se faire dans la communauté. Nos interventions sont taillées sur mesure à partir des demandes des étudiants. C’est un gros facteur de rétention et de leur réussite. On les met en confiance et on leur donne les dispositions pour bien réussir leurs études», explique Steve Gignac, directeur des études au Cégep de La Pocatière, qui agit en soutien pédagogique au CÉCT.

«La particularité de notre situation fait en sorte que nous avons un campus éclaté avec plusieurs antennes au Témiscouata. La venue d’Espace Campus va permettre de créer un sentiment d’appartenance chez les étudiants. Des rentrées scolaires communes et des activités sociales seront organisées lorsque la direction de la santé publique le permettra», complète Luc Soucy directeur adjoint de la formation professionnelle au Centre de services scolaire du Fleuve-et-des-Lacs.

Le développement du recrutement à l’international fait aussi partie des plans des différentes institutions d’enseignement impliquées dans Espace Campus. La pandémie a toutefois mis ces efforts sur la glace. Le programme de foresterie à Dégelis accueille déjà six étudiants de la France. À moyen terme, la mise en place d’Espace Campus permettra aux entreprises de bénéficier d’un nouveau bassin de main-d’œuvre dans la région du Témiscouata.

En novembre dernier, un nouveau programme de formation en technique juridique a été ajouté au CÉCT en collaboration avec le Cégep de Gaspé. D’autres annonces de programmes de formation offerts pourraient venir éventuellement dans le domaine acéricole.

Le Centre d’études collégiales du Témiscouata compte 57 étudiants alors qu’environ 200 élèves sont inscrits dans les programmes de formation professionnelle du Centre de services scolaire du Fleuve-et-des-Lacs. Espace Campus offre aussi des rabais étudiants grâce à des ententes conclues avec une quinzaine de marchands participants. Après les Fêtes, une vidéo promotionnelle mettant en valeur les programmes de formation et la vie étudiante du Témiscouata sera dévoilée.  

Publicité


Publicité

Commentez cet article