Publicité

27 août 2020 - 14:25

Clinique juridique téléphonique gratuite à travers le Québec

La Clinique juridique téléphonique du Jeune Barreau de Montréal (JBM) est de retour pour répondre aux questions d'ordre juridique de la population québécoise! Les 29 et 30 aout prochains, entre 9 h et 16 h, des avocats et des notaires bénévoles seront au bout de la ligne au 1 844 779-6232 pour donner aux citoyens des conseils juridiques gratuits par téléphone ainsi que de l'information sur les divers modes de prévention et de règlement des différends qui s'offrent à eux.

C'est dans une optique de solidarité et de contribution au désencombrement du système judiciaire que la Clinique juridique téléphonique se tiendra à la fin aout. «Cette édition vise à informer les citoyens sur des solutions créatives et participatives à leurs questionnements juridiques. L'avocat est un partenaire qui vient accompagner les parties dans la recherche de solutions à leurs différends. Nous désirons informer et conseiller les citoyens sur divers modes alternatifs de prévention et de règlement des différends afin de les orienter vers des solutions adaptées lorsque leur problématique s'y prête», déclare Me Mylène Lemieux, présidente du JBM.

Instigateur du projet, le JBM offre ce service deux fois par année avec le soutien de plus d'une centaine d'avocats et de notaires bénévoles de toutes les régions du Québec et la collaboration du Jeune Barreau de Québec et de l'Association des Jeunes Barreaux de Région. Au cours des dix dernières années, plus de 15 000 appels de citoyens ont été reçus dans le cadre de cette initiative, soit une moyenne de 1 500 appels par édition. Les questions les plus fréquemment posées regroupent les préoccupations reliées à la famille, au bon voisinage, à la consommation de biens, au travail et à la gestion des successions.

«Les citoyens peuvent compter sur les avocats pour trouver une solution adaptée et satisfaisante à leur problème», rappelle le bâtonnier du Québec, Me Paul-Matthieu Grondin.

Publicité


Publicité

Commentez cet article