Publicité

21 mai 2020 - 14:20 | Mis à jour : 19:01

Le grand nettoyage des rues s’accélère à Rivière-du-Loup

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 2

Les cyclistes lambdas l’ont remarqué, le grand balayage des rues prend du retard à Rivière-du-Loup alors que les abrasifs d’hiver jonchent encore les bords de rue et voies cyclables de la Ville. La faute à Dame nature qui a cru bon prolonger les chutes de neige jusqu’en mai, bien plus qu’un manque de planification des travaux publics.

«On dirait que l’hiver s’est confiné au Bas-Saint-Laurent en mars dernier», s’esclaffe Karine Plourde, conseillère au Service des communications de la Ville. Cette dernière confirme que le balayage des rues, comme c’est habituellement le cas, s’était mis en branle dès la mi-avril.

«Mais ce sont les bordées successives de neige du 22 avril, mais aussi en mai, qui nous ont forcés à l’interrompre. Le 12 mai, nos équipements de déneigement sortaient encore dans les rues, de l’épandage avait lieu», souligne Mme Plourde.
 

Elle explique que les deux balais mécaniques utilisent de l’eau et que les buses gèlent à basse température, risquant ainsi un bris. Les quarts de nuit/matin et de soir ne pouvaient donc pas être complétés.

«Galarneau», comme l'écrivait Jacques Godbout, brillant de tous ses feux depuis une semaine n'a pas manqué de pousser le mercure à la hausse. Le signal est donc donné pour la reprise de la valse des balais mécaniques. Une danse qui se prolongera jusqu'au mois de juin à raison de 5 jours par semaine, 24 heures par jour.

«Les grands axes seront privilégiés, comme le boulevard de l’Hôtel-de-Ville puis ce sera le tour des quartiers résidentiels. Le balayage s’y effectue en rotation d’année en année», souligne Karine Plourde.

Dans le cas du boulevard de l’Hôtel-de-Ville, le balayage pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Honnêtement rdl n'aime pas les cyclistes urbains. Les trottoirs 3x3 et l'accotement ("piste cyclable") assez large pour 1\2 cycliste. Sans oublier que si tu reste dans la "piste" serre les dents mon amis parce-que ça brasse! Tout ce qui est en périphérie est pas mal beau,mais en ville c'est difficile.
    Rivière-du-Loup: "on aime nos 4 chars par ménage pis notre hockey!" le reste, arrangez vous!

    Philip Dumont - 2020-05-22 08:16
  • J’espère Hôtel de Ville n’est même pas fait

    Dumont Yves - 2020-05-21 17:47