Publicité

16 avril 2020 - 06:56 | Mis à jour : 19:48

Des chiens de sécurité en renfort…pas dans la région

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

La tension monte chez des citoyens qui ont du mal à respecter les consignes de sécurité en lien avec la pandémie COVID-19. Sylvain Arbour et Arnaud Wery, propriétaires de l’entreprise S3-K9, ont d’ailleurs déployés des agents de sécurité accompagnés de chiens devant certaines épiceries.

«Nous avons des chiens en fonction juste à Québec, pas ici à Rivière-du-Loup. Dans notre région, les gens font bien ça, ils sont courtois. D’ailleurs ça parait, il y a très peu de contamination», a mentionné M. Arbour, expert en sinistre et pompier louperivois.

Il possède pour sa part un chien de détection, Shadow, un labrador noir qui a notamment été mis à contribution en recherche et cause dans l’incendie criminel qui a ravagé les anciens locaux de la Société Saint-Vincent-de-Paul.

M. Wery est spécialisé en correction de comportement et en dressage de chiens de sécurité. Il possède un centre de formation dans la région de Québec et un centre d’entrainement à La Pocatière.

S3-K9 dispose de près de 20 chiens et autant de maitres dans le domaine de la détection et de la sécurité, qui sont mis à contribution selon les besoins. «Actuellement, nous avons des contrats pour des agents de sécurité avec des chiens dans la région de Québec, notamment à des épiceries, des résidences pour personnes âgées et des chantiers de construction notamment à la Davie», a noté Sylvain Arbour. «Nous en avons beaucoup plus que la normale», a-t-il ajouté. Dans la région, des agents de sécurité seulement, sans appui canin, sont au travail, entre autres au marché d’alimentation Maxi.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • A mon avis, seuls les policiers sont selon la loi, en mesure d'utiliser et de dresser des chiens
    pour contrôler et sévir contre les humains au Québec...

    Il serait illégal pour quiconque d'autre d'entraîner et donner des ordres a un chien de s'attaquer
    a un humain.

    Déjà que les règlements pour les propriétaires de chiens ont récemment été resserrés, pourquoi les citoyens devraient-ils subir cette forme d'intimidation, surtout si elle est hors loi ?

    Richard Dumont - 2020-04-16 23:33