Publicité
26 mars 2020 - 06:56 | Mis à jour : 13:45

Le SSI KamEst au temps de la COVID-19

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Les pompiers sont parmi les intervenants de la première ligne et c'est à ce titre que le directeur du Service de sécurité incendie KamEst, Robin Laplante n'a pas tardé à mettre en place plusieurs mesures de sécurité et d'hygiène pour ses troupes.

«Le but, c'est d'être efficace et d'avoir un nombre suffisant de pompiers disponibles», lance-t-il au bout du fil. La caserne a donc été fermée au public, incluant les familles des pompiers.

Des gels désinfectants pour les mains à l'entrée, des consignes de sécurité ont été placardées, les casernes de la KamEst sont à l'image des services essentiels, elles sont sécurisées.Même les travaux ont été suspendus. «Seules les interventions demeurent. Elles sont notre principale priorité. Nous devons nous assurer d'avoir une force de frappe», ajoute le directeur.

C'est dans cette optique de sécurité et pour s'assurer d'avoir un nombre maximal d'effectifs qu'un pompier a été placé en quarantaine à son retour de l'Ouest américain. «Il va bien, il n'a aucun signe, aucun symptôme. Son isolement se termine jeudi (le 26 mars). Mais on ne voulait pas prendre de risque», ajoute Robin Laplante.

Le SSI KamEst regroupe les municipalités de Saint-Alexandre, Saint-André-de-Kamouraska et de Saint-Joseph-de-Kamouraska. Avec ses trois casernes, le SSI KamEst compte sur un total de 40 pompiers.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article