Publicité
25 mars 2020 - 15:07 | Mis à jour : 26 mars 2020 - 09:23

«C’est essentiel qu’on reste solidaires au maximum» - Bernard Généreux

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Après plusieurs heures de négociations, tous les partis d’opposition se sont ralliés au gouvernement fédéral afin qu’il puisse adopter son projet de loi d’urgence prévoyant 82 milliards de dollars pour les particuliers et les entreprises canadiennes, tôt le 25 mars. «Une première phase», selon le député Bernard Généreux qui invite les citoyens à travailler «en équipe» pour passer à travers une crise qui pourrait bien s’éterniser un bon bout de temps. 

M. Généreux avait convié les médias régionaux mardi en fin de journée afin discuter des travaux parlementaires, mais la rencontre téléphonique aura finalement eu lieu mercredi avant-midi. C’est que les élus canadiens ont dû travailler toute la nuit aux Communes afin d’en venir finalement à une entente au petit matin. 

«Les discussions ont été laborieuses, a d’ailleurs confirmé Bernard Généreux qui ne faisait cependant pas partie du petit groupe de 32 députés réunis à Ottawa afin de respecter les mesures de distanciation sociale. C’est une période sans précédent que nous vivons actuellement au Canada et les mesures d’urgence étaient requises.»

MESURES

Pour les travailleurs qui ne sont pas admissibles à l’assurance-emploi, le gouvernement canadien prévoit un total de 5 milliards de dollars pour leur venir en aide. Concrètement, la «Prestation canadienne d’urgence (PCU)», comme l’a appelée Justin Trudeau en avant-midi, représente un montant de 2 000 $ par mois pour les quatre prochains mois. 

«Le formulaire pour soumettre une demande sera disponible le 6 avril 2020», a précisé Bernard Généreux qui est disponible pour aider les citoyens qui ont des questions. Les sommes devraient être versées au plus tard 10 jours après la demande, dit-on.

Le plan des mesures d’urgence du gouvernement fédéral comprend également : 

  • 2 milliards de dollars de financement supplémentaire pour l’Allocation canadienne pour enfants; 
  • un congé de six mois pour le paiement des intérêts sur les prêts étudiants
  • le report de la date d’envoi de la déclaration de revenus au 1er juin et le report au 31 août de certains paiements d’impôts. 

Notons qu’en Chambre des Communes, les conservateurs ont exigé plusieurs éléments des libéraux avant de finalement adopter le projet de loi, dont la suppression de l’article qui leur permettait d’augmenter les impôts sans approbation parlementaire, ainsi que l’expiration des mandats spéciaux le 23 juin 2020 au lieu du 30 septembre 2020.

PÉRIODE DIFFICILE 

Au sujet de la crise actuelle, Bernard Généreux n’a pas caché que celle-ci frappera durement l’économie canadienne et que «les mois à venir seront très difficiles». Il invite d’ailleurs les citoyens à «être responsables et prudents dans la façon d’utiliser leur argent» et conseille de communiquer avec les institutions financières au besoin. 

«On va se sortir de tout ça en équipe, ensemble, et on va s’assurer que le gouvernement fédéral ne laisse personne de côté. Je veux être très clair là-dessus», a-t-il dit. 

Lui-même entrepreneur, M. Généreux a avoué avoir été contraint de mettre à pied une vingtaine d’employés dans les dernières heures, puisque le domaine dans laquelle œuvre son entreprise ne fait pas partie, présentement, «des services essentiels». Il dit avoir de la compassion pour les employeurs touchés, de même que pour toutes les personnes qui ont perdu leur emploi.

«J’ai bâti mon entreprise au cours des 27 dernières années avec mon associé et en trois jours, tout s’est évaporé, a-t-il raconté. C’est un scénario que personne ne pouvait imaginer.»

Le député croit personnellement que la crise sera plus longue «qu’on le pense». Il souhaite que «les gens se préparent à cette période-là qui va être difficile». Il ajoute que son équipe et lui seront présents pour appuyer les employeurs, les travailleurs et les organismes communautaires. 

Il est possible de joindre les membres de l’équipe au [email protected] ou par téléphone au 418-868-1280 (bureau de Rivière-du-Loup).

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)

  • Est ce que Premier tech va fermer complètement et officiellement, tel que demandé par le gouvernement ? Présentement, les employés d’usine sont tenus dans le noir ou presque, pourquoi ?» PT semble penser qu’ils sont essentiels ? Si oui dans quelle categorie ? Une partie des gens de bureau sont deja en mode de teletravail. Alors on fait quoi avec les gens d’usine ? Peuvent-ils rester a la maison pour se protéger et aussi leur famille ? Le 1er cas vient de chez eux et les 2 autres a cause de leur contact avec le 1er...PT attend quoi pour prendre sa responsabilité sociale et proteger TOUS ses employes ?

    Louise Gagnon conjointe d’un employé PT - 2020-03-25 15:49