Publicité
24 mars 2020 - 06:33

Centraide Bas-Saint-Laurent annonce la création d’un Fonds d’urgence communautaire

Toutes les réactions 2

Centraide Bas-Saint-Laurent demande l'aide de la population pour soutenir les plus vulnérables de la région. Depuis le 19 mars 2020 et jusqu’à nouvel ordre, tout nouveau don à Centraide Bas-Saint-Laurent ira dans le Fonds d’urgence communautaire de ce dernier afin de soutenir les organismes communautaires de chez nous. Ce fonds servira aux organismes qui répondent à des besoins essentiels : l’insécurité alimentaire, l’insécurité résidentielle et l’intervention en la l’aide à la santé mentale.

La crise sociale vécue en lien avec la COVID-19 a des conséquences significatives et directes sur le réseau communautaire. Les organismes sont déjà à bout de ressources en temps régulier, c’est d’autant plus vrai lorsque surviennent des crises : ils sont, eux aussi, des intervenants de première ligne et viennent . Centraide Québec souligne à grand trait l’importance du réseau communautaire qui prend soin chaque jour des personnes les plus vulnérables et vient ainsi en en appui à la santé publique.

Centraide Bas-Saint-Laurent est préoccupée par la fermeture partielle ou temporaire d’organismes communautaires qui offrent ces services de première ligne aux personnes les plus vulnérables de notre communauté. Que ce soit par manque de ressources bénévoles, souvent âgées de plus de 70 ans et actuellement confinées à l’isolement, ou par manque de ressources financières devant les mesures d’hygiène coûteuses à mettre en application, les organismes font face à une crise sans précédent. La conséquence est grave : une diminution des services, alors que les besoins sont accrus.

Certains organismes communautaires ont perdu toute leur force bénévole, et plus de 35% de leurs employés ne peuvent pas travailler. D’autres doivent fermer leurs portes temporairement ou diminuer des services. Par exemple, Moisson Kamouraska, qui dessert 6 MRC, enregistre des dizaines (63 depuis 4 jours) de demandes d’aide de panier de dépannage provenant d’une nouvelle clientèle de gens en détresse à cause de pertes d’emplois. Parallèlement à ces demandes, l’organisme enregistre une perte de 40 % des arrivages en denrées alimentaires.

Il ne s’agit là qu'un seul exemple, et la crise aura aussi des conséquences à plus long terme.
Nous nous faisons un devoir de lancer un appel à la solidarité et à l’entraide aux gens de notre région parce qu’ensemble, nous sommes plus forts. Parce que nous ne pouvons laisser tomber les gens les plus vulnérables de notre communauté. Parce que nous ne pouvons laisser les personnes en situation de pauvreté le ventre vide, les personnes aux prises avec des problématiques de santé mentale sans aide et les personnes isolées sans information, sans soutien.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • @Pierre Drapeau
    Vous avez bien raison M. Drapeau. Pour faire un don, ou pour obtenir davantage d'informations, consultez le site https://centraidebsl.org/. L'onglet pour donner est très bien indiqué. Bonne journée!

    Marc-Antoine Paquin - 2020-03-24 08:23
  • Il n'y a aucune indication sur la facon de faire un don Nous sommes en quarantaine , donc ne pouvons sortir , et aimerions faire un don mais comment procéder Ça aurait été intéressant que cela apparaisse dans cet article

    Pierre Drapeau - 2020-03-24 08:10