Publicité
23 mars 2020 - 10:41 | Mis à jour : 11:23

COVID-19 : la Distillerie Fils du Roy fabriquera du produit antiseptique pour les mains

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Les gouvernements du Canada et du Québec ont demandé aux entreprises qui pouvaient aider à fabriquer des produits pour lutter contre la transmission de la COVID-19 à se manifester. C’est ce qu’ont fait Jonathan Roy et Hélène Dumont, propriétaires de la Distillerie Fils du Roy de Saint-Arsène. L’entreprise prévoit débuter la production de produit antiseptique pour les mains d’ici la fin de la semaine.

«Il n’y aura pas de vente à la population directement, notre production sera destinée à la première ligne d’urgence du réseau de la santé, les hôpitaux et les CLSC», a précisé M. Roy. «Nous sommes quelques distilleries à faire cette démarche ensemble», a-t-il noté.

Le distillateur a besoin de deux permis, notamment faire approuver sa recette par Santé Canada. «Cela nous permettra d’éviter les taxes d’assises de 12.30 $ et éventuellement de pouvoir fournir notre produit dans les plus petites municipalités à moindre cout», a expliqué le propriétaire.

La production de spiritueux est arrêtée pour le moment. Les deux propriétaires et une employée à trois jours par semaine consacrent leur temps à tout mettre en place pour débuter cette nouvelle production.

«Il n’y aura pas de vente de produit antiseptique à la distillerie pour les citoyens, notre comptoir de vente est fermé. Nous demandons aux gens de suivre les directives du gouvernement et de se laver les mains régulièrement», a rappelé Jonathan Roy.

Lui et sa conjointe ont d’ailleurs renforcé les mesures de sécurité à la maison. «Nous n’arrivons pas de voyage, nous sommes restés à la maison pendant tout ce temps; cependant nous gardons deux personnes âgées», a expliqué Jonathan Roy.

Rappelons que la Distillerie Fils du Roy a plusieurs produits en vente sur les tablettes de la Société des alcools du Québec (SAQ) dont son gin Thuya (45 % d’alcool) qui a gagné la médaille d’or au «San Francisco World Spirits Competition 2016». Sa vodka La Grande Bagosse d’Al Capone est à 40 % d’alcool. La Courailleuse, sa boisson à base d’herbes (absinthe), a un taux d’alcool de 72 %.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Les savons Kimi en font depuis décembre ...

    fernand Ouellet - 2020-03-23 20:41