Publicité
20 mars 2020 - 09:23

Le litre d’essence sous la barre du dollar, mais toujours plus cher

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Les automobilistes peuvent se réjouir, plusieurs stations d’essence de la région affichent maintenant un prix sous la barre du dollar (99,4 ¢) pour le litre d’essence. Cependant, s’il faut retourner plusieurs années en arrière pour retrouver une facture aussi basse, elle reste plus élevée qu’ailleurs au Québec. 

Ce n’est plus un secret, les résidents du Bas-Saint-Laurent font partie de ceux et celles qui déboursent en moyenne le plus cher pour leur carburant dans la province. La situation actuelle ne fait pas exception. 

À titre d’exemple, selon la Régie de l’énergie du Québec, les stations-service de Rivière-du-Loup, peu importe la bannière, affichaient un prix moyen de 1,01 $/litre d’essence ordinaire, le jeudi 19 mars. La situation était similaire à Rimouski et Mont-Joli, mais encore pire à Gaspé (1,04 $/litre), à Sainte-Anne-des-Monts (1,04 $/litre).

Ailleurs au Québec, seules les régions comme l’Abitibi-Témiscamingue (prix variant entre 1,04 et 1,15 $/litre) et Chibougamau (1,06 $/litre), des régions encore plus éloignées des grands centres) avaient à accepter les autres prix au-dessus du dollar.  

Partout ailleurs, que vous habitez ou soyez en déplacements au Lac-Saint-Jean (parfois 0,89 ¢), dans Lanaudière (0,89 ¢), dans le Centre-du-Québec (0,90 ¢), en Montérégie (entre 0,89 ¢ et 0,96 ¢), en Estrie (0,91 ¢), en Mauricie (0,92 ¢), à Montréal (entre 0,91 ¢ et 0,97 ¢), dans les Laurentides (environ 0,93 ¢), dans la Capitale-Nationale (0,94 ¢), dans Chaudière-Appalaches (parfois 0,93 ¢), à Laval (0,93 ¢) ou même dans la Côte-Nord (0,99 ¢), vous bénéficiez de meilleurs prix. 

Notons que le prix de l’essence au Bas-Saint-Laurent est au-dessus du «prix réaliste» de CAA-Québec, inscrit à 0,85 ¢. Ce prix est calculé, selon le site Web, «en fonction de l’indicateur quotidien du coût d’acquisition et de la marge au détail moyenne établie par CAA-Québec au cours des 52 dernières semaines».

Selon les experts, la chute de prix du litre d’essence (qui se poursuit depuis plusieurs jours) s’explique entre autres par la lutte que se livrent l’Arabie saoudite et la Russie, ainsi que par la baisse de la demande en raison des recommandations gouvernementales pour éviter la propagation de la COVID-19. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Qui peut nous dire pourquoi c'est plus cher au bas St-Laurent?

    Mario Roy - 2020-03-20 17:26