Publicité
11 mars 2020 - 15:14 | Mis à jour : 12 mars 2020 - 10:17

Un étourneau trouve refuge dans la cheminée de poêle

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 5

Le printemps est-il plus hâtif à Trois-Pistoles? Le mercredi 4 mars dernier, un étourneau sansonnet a trouvé refuge dans la cheminée du poêle à bois de la résidence de Micheline Côté.

«J’ai entendu du bruit dans le sous-sol et je suis descendue dans l’atelier où se trouve le poêle à bois. Il y avait quelque chose dans le tuyau de la cheminée. J’ai ouvert la porte et tâté avec le tisonnier, c’est alors que l’oiseau, qui ne pouvait probablement pas remonter, est descendu et sorti du poêle par la porte», a expliqué Mme Côté.

L’oiseau s’est mis à voler un peu partout. Pendant que la propriétaire fermait les portes pour qu’il n’ait pas accès à d’autres pièces de la maison, il s’est finalement caché derrière un réfrigérateur après avoir créé tout un émoi et laissé des traces de suie. «J’ai demandé à quelqu’un de venir l’attraper», a conclu Mme Côté.

Comme on peut le constater sur la photo, l’oiseau est vraisemblablement un étourneau sansonnet comme nous l'ont précisé quelques internautes. Selon le site Internet oiseaux par la couleur - Oiseaux du Québec, «le corps trapu est noir tacheté selon les saisons. En période nuptiale (janv.-août), le bec est jaune et le plumage est noir avec des reflets violets et verdâtres. Le bec est long et assez fort. La queue est très courte. Les deux sexes sont semblables. L'oiseau vit dans les campagnes, les parcs et est très présent dans les banlieues. Présent sur tout le territoire du Québec, sauf le Grand-Nord en été. En hiver, on le retrouve sur tout le territoire au sud du Québec, à partir de l'Abitibi et du Lac-Saint-Jean. Cet oiseau n'est pas indigène au Québec, mais s'est très bien adapté.»

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • Heureusement que ça n'était pas une grosse dinde noire ... !

    Une telle chose m'est arrivée il y a quelques années et j'ai j'ai libéré la bête qui était bien
    heureuse de reprendre son envol.

    Heureusement pour moi que le mauvais présage que cela est supposé annoncé ne s'est pas
    produit dans l'immédiat = la mort d'un proche...

    Lucie Fer - 2020-03-12 23:28
  • C'est une étourneau sansonnet dans son plumage d'hiver, de toute évidence, pas une corneille. Les corneilles sont beaucoup trop grosses pour trouver refuge dans un conduit de cheminé. Les étourneaux sont réputés pour se cacher dans de tels endroit.

    R. Beaulieu - 2020-03-12 09:22
  • À monsieur Pelletier, je dirais plutôt que c'est un étourneau dont il s'agit.

    Jacinthe - 2020-03-12 05:32
  • Si vos assurances voyaient votre installation, avec le pré-fini en arrière de votre poêle, ainsi que les bûches de bois ,je crois que s'il vous arrivait un feu vous ne seriez surement pas dédommagée, votre installation est vraiment inadéquate...Vous ne devriez même pas utiliser ce système d'appoint Réfléchissez un peu!!!

    CBD - 2020-03-11 17:34
  • Dans ma région lorsque la neige est moins abondante , la corneille reste pendant l’hiver tant et aussi longtemps qu’ils ont de la nourriture ex: champ de culture de maïs etc etc ou des endroits ou il y a des silos elles passent l’hiver ici .
    Je me souviens lorsque j’étais plus jeune au Bas-St-Laurent on voyait la corneille en mars . On se disait le printemps est arrivé .

    Micheline - 2020-03-11 16:56