Publicité
20 février 2020 - 06:59

Employeur conciliant : des babillards d’affichage d’offres d’emploi dans des écoles

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

C’est lors d’un déjeuner panel Employeur conciliant, tenu le 19 février dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire, que la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup et ses partenaires ont dévoilé les babillards d’affichage d’offres d’emploi qui seront installés dans cinq écoles secondaires et postsecondaires de Rivière-du-Loup.

Des entreprises accréditées Employeur conciliant pourront donc y afficher leurs postes disponibles pour des étudiants, eux qui sont sollicités davantage dans un contexte de rareté de main-d’œuvre. De plus, des intervenants en employabilité ont confirmé que les jeunes travaillent de plus en plus tôt, à 13 et 14 ans.

On note aussi que le temps de travail disponible auprès des entreprises tend à augmenter ce qui est très alléchant pour les étudiants.

Tous les intervenants s’entendent sur un maximum de 15 heures par semaine concernant le temps que devrait passer un étudiant au travail. Au-delà de ce nombre d’heures travaillées, on commence à hypothéquer la réussite des élèves.

Lors du panel Employeur conciliant, on a mentionné que la conciliation études-travail doit être bien organisée et disciplinée, elle nécessite également la bonne volonté de l’employeur et la modération du jeune qui doit souvent composer également avec des activités sportives ou culturelles. Bien sûr, pendant la saison estivale et la période des fêtes, le temps passé au travail est généralement plus élevé. «Une journée avant le retour à l’école, il faut qu’il se repose», a noté Karine Picard, une maman.

Pour Nathalie Bélanger, du centre d’études des adultes, il ne faut pas que valoriser l’obtention d’un diplôme d’études secondaires (DES) alors que la voie de formations professionnelles (DEP) est très intéressante. «Ce sont des emplois dans lesquels les gens gagnent bien leur vie. Tu peux aller te chercher un diplôme reconnu en formation professionnelle», a-t-elle mentionné aux jeunes présents. Une trentaine de personnes ont participé au déjeuner panel dont Téminka Dubois et Vincent Hébert, deux jeunes qui ont partagé leur expérience de la conciliation études-travail.

Un programme d’accréditation Employeur conciliant a donc été mis en place. Une vingtaine d’entreprises devraient être rencontrées la première année pour les encourager à adopter de bonnes pratiques et leur présenter l’accréditation Employeur conciliant. Pour ce faire, une demi-ressource de l’organisme Univers Emploi y est affectée. En plus de favoriser la réussite scolaire de leurs jeunes employés, ces entreprises ont l’exclusivité de l’affichage de leurs offres d’emploi dans les établissements scolaires.

Ce projet bénéficie d’un investissement de près de 50 000 $ sur deux ans de la part des partenaires. La Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup reçoit l’appui de COSMOSS, du député Denis Tardif, d’Univers Emploi, de la Commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup, du Cégep de Rivière-du-Loup et du Projet Filet de l’Étape Normandie.

Publicité


Publicité

Commentez cet article