Publicité
18 février 2020 - 13:40 | Mis à jour : 14:50

Services de garde à Rivière-du-Loup

CPE: Le député Denis Tardif et la mairesse Sylvie Vignet en accord se rencontrent

Le député de Rivière-du-Loup - Témiscouata, Denis Tardif et la mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet ont convenu, après une rencontre de travail lundi après-midi, de la nécessité de mieux accompagner les promoteurs qui désirent déposer des projets visant la création de nouvelles places en garderie subventionnées sur le territoire de la ville de Rivière-du-Loup.

  >> Aussi à lire : Places en garderie : «Une très mauvaise nouvelle» - Sylvie Vignet

«Lors du dernier appel de projets au ministère de la Famille, un seul projet visant la population de Rivière-du-Loup a été déposé, mais il n’a cependant pas obtenu l’approbation du comité consultatif régional pour le territoire du Bas-Saint-Laurent, lequel fait ses recommandations au ministre de la Famille, explique Denis Tardif. Cela explique pourquoi aucune nouvelle place en garderie subventionnée n’a été attribuée à Rivière-du-Loup lors de l’annonce faite la semaine dernière par le ministère de la Famille, pas plus qu’à l’ensemble des municipalités de la circonscription de Rivière-du-Loup - Témiscouata.»

Cependant, au moins trois projets de nouvelles places touchant la ville de Rivière-du-Loup sont en préparation actuellement pour être éventuellement déposés au ministère de la Famille. Tout promoteur ayant l’intention de déposer un projet de création ou d’agrandissement de service de garde existant pourra bénéficier de l’accompagnement nécessaire auprès de la Ville ainsi que du bureau du député.

«Nous allons poursuivre notre étroite collaboration avec le bureau du député et nous assurer de répondre aux besoins de nos citoyens, soutient la mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet. Nous allons veiller à ce que les prochains projets déposés par des promoteurs soient recevables au regard des exigences du ministère de la Famille, ceci afin de combler un retard évident qui remonte à plus d’une dizaine d’années et qui fait en sorte que plusieurs enfants sont présentement en attente d’une place en garderie.»

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article