Publicité
12 février 2020 - 06:56 | Mis à jour : 08:37

Un nouveau CPE au cœur de la nature

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Sorties extérieures, pratique de saines habitudes de vie, ateliers horticoles… la nouvelle installation du Centre de la petite enfance des Jardins Jolis, qui devrait être en opération en mai 2021 à Saint-Modeste, offrira un nouveau concept unique au Bas-Saint-Laurent. Une proposition pour le moins originale qui a convaincu le gouvernement du Québec, mais aussi la direction de l’entreprise Berger. 

Les modalités entourant la création de ces 25 nouvelles places pour enfants, dont 10 poupons de moins de 18 mois, ont été dévoilées, ce mardi 11 février. Cette annonce faisait suite à l’octroi, par le député de Témiscouata-Rivière-du-Loup, Denis Tardif, d’une subvention de plus de 521 000 $ à la fin du mois de janvier

Le CPE des Jardins Jolis a su proposer la bonne idée pour sa cinquième installation qui se déploiera avec une approche d’éducation par la nature. C’est aussi une forme de projet-pilote, puisque très peu de CPE en province présentent quelque chose de similaire. 

«Nous souhaitons offrir à nos enfants un milieu de vie situé à proximité de la forêt où les sorties extérieures seront privilégiées afin de mettre l’accent sur la pratique de saines habitudes de vie», a mentionné la directrice générale des Jardins Jolis, Marie-Eve Gauvin. «Nous aurions pu présenter un autre type de projet, mais celui-ci, il nous ressemble. Nous voulons intégrer la cour extérieure à la forêt. Nous souhaitons aussi utiliser des matériaux naturels», a-t-elle ajouté. 

La belle nouvelle a évidemment réjoui le maire de Saint-Modeste, Louis-Marie Bastille, qui a assisté à la présentation les yeux brillants. Selon lui, cette approche s’intègre parfaitement dans la vision de développement de la municipalité, alors que celle-ci vit une période dynamique avec l’arrivée de nouvelles familles. 

«Notre offre de services est grandissante et la qualité de vie à Saint-Modeste est enviable. Ce nouveau projet s’inscrit en tous points dans notre vision municipale et nous souhaitons collaborer enfin d’en faire un réel succès», a-t-il partagé. 

IMPLICATION DE BERGER

Il faut préciser que le projet est rendu possible grâce à un partenariat entre le secteur public et le secteur privé avec l’entreprise Berger, dont le siège social est situé à Saint-Modeste. 

Les deux présidentes-directrices générales, Valérie et Mélissa Berger, ont mentionné avoir été séduites par le programme éducatif et elles ont accepté avec plaisir de s’impliquer en offrant le terrain sur le 1er rang et l’aménagement adapté à la future garderie. Des ateliers horticoles seront également animés par des membres de leur équipe. 

«C’est un projet emballant qui met de l’avant nos valeurs chez Berger. Il nous permet de prendre soin des familles de notre communauté, tout comme celles de nos employés. Participer à l’éducation des jeunes par la nature, c’est aussi quelque chose qui allait de soi pour nous, considérant notre expertise en horticulture», a déclaré Valérie Berger. 

«Faire jouer les jeunes à l’extérieur, sans jeux vidéo, et les laisser avoir recours à leur imagination, ça fait aussi partie de l’éducation par la nature […] On espère que ce projet pourra en inspirer d’autres», a ajouté Mélissa Berger.  

D’ici mai 2021, pendant la préparation du terrain et la construction du bâtiment, la direction du CPE effectuera des études et se préparera pour sa nouvelle offre. On souhaite que les enfants passent une grande partie de leur journée à l’extérieur. Il faut donc réfléchir à l’habillement, aux périodes de repas et au changement de couches, par exemple. 

Le CPE des Jardins Jolis compte actuellement des locaux à Rivière-du-Loup et Saint-Épiphane. Avec la réalisation du projet, il verra le nombre d’enfants sous sa garde passer de 164 à 189. Six nouveaux postes d’éducateurs/éducatrices spécialisé(es) à temps complet seront aussi créés. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article