Publicité
31 janvier 2020 - 09:11 | Mis à jour : 14:55

Héritage 1 : «Le dossier progresse bien» - Denis Tardif

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Les responsables de la Compagnie de navigation des Basques, de même que les citoyens interpellés par le dossier de l’Héritage 1, devront encore faire preuve de patience avant d’obtenir une réponse du gouvernement quant à l’octroi d’une potentielle aide financière. Dans un communiqué de presse, envoyé le 30 janvier en soirée, Denis Tardif assure que les démarches se poursuivent. 

«Le dossier de l’aide financière au traversier Trois-Pistoles - Les Escoumins se doit d’être complet avant de franchir l’étape finale du dépôt au Conseil des ministres, a déclaré le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata. Je préfère avoir une solution bien ficelée et globale pour notre région plutôt que d’avoir une décision précipitée pouvant amener une décision incomplète ou mal attachée avec le milieu.»

Le 17 janvier, M. Tardif avait annoncé aux membres du comité citoyen Sauvons l’Héritage, lors d’une rencontre, que le cabinet du ministre des Transports du Québec devait fournir une réponse le 31 janvier (aujourd’hui) au sujet de l'avenir du traversier. Or, ces derniers jours, les intervenants du milieu n’y croyaient plus et le tout a même été confirmé par l’attachée de presse du ministre Bonnardel. Elle a déclaré à Radio-Canada que la décision serait annoncée «prochainement et on ne parle pas de mois.»

«J’ai été informé que des documents ont été déposés récemment suite au questionnement des experts. Je m’avoue rassuré que les experts parlent directement avec le milieu pour aller au fonds des choses. Mon équipe et moi ainsi que les élus de la MRC des Basques et de la Haute-Côte-Nord et de la Compagnie de navigation des Basques avons travaillé avec le cabinet pour livrer le projet à la fin de janvier», a exprimé Denis Tardif, dans son communiqué. 

Il ajoute que selon lui, les MRC des Basques et de la Haute-Côte-Nord et la Compagnie de navigation des Basques ont abattu un travail majeur dans ce nouveau dossier avant d’être présenté au cabinet du ministre des Transports. «Ces deux MRC ont garanti des sommes pour pallier à la possibilité d’un dépassement de coût. Nous nous devons d’agir de façon responsable pour la santé financière de nos milieux et de la Compagnie de navigation des Basques, propriétaire du traversier.»

«Je fais pleinement partie de ce gouvernement à qui j’ai demandé de trouver une solution à ce dossier très complexe qui n’a jamais été réglé par les années passées. Cette situation perdure depuis des années et nous souhaitons trouver une façon durable de résoudre cette question du traversier Trois-Pistoles – Les Escoumins», a conclu le député. 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article