Publicité
29 janvier 2020 - 13:45

Pohénégamook : une pétition pour obtenir la réduction de la taxe sur les carburants

Toutes les réactions 2

Nicolas Lessard-Dupont, attaché politique du député de Rivière-du-Loup – Témiscouata Denis Tardif, a reçu des mains de Benoit Morin du Gaz-Bar Morin et Yannick Bélanger du Dépanneur Jacques Lamonde une pétition de 1860 noms en rapport avec la réduction perdue pour les consommateurs de la taxe sur les carburants.

Le député provincial en a fait mention sur sa page Facebook. «Les élus municipaux veulent qu’une rencontre soit organisée avec le cabinet du ministre des Finances qui aurait pour objectif de discuter de la perte de la réduction de taxe sur les carburants dont les citoyens de la municipalité bénéficiaient depuis plusieurs années et qui aidait au rayonnement de la ville. Nous nous sommes engagés à organiser cette rencontre et à accompagner ces deux propriétaires afin de discuter de cet enjeu directement au cabinet avant l’été 2020», peut-on y lire.

Rappelons que le Transcontinental a perdu sa réduction de taxe de 7 cents sur les carburants le 1er décembre 2019. Revenu Québec avait alors adressé une lettre aux établissements distributeurs. Depuis cette date, les municipalités de Pohénégamook et de Rivière-Bleue ne sont donc plus considérées comme «région frontalière». «Pour nos citoyens, c’est important et ce n’est pas une bonne nouvelle», avait mentionné Louise Labonté, mairesse de Pohénégamook.

La Corporation de développement économique du Transcontinental (CODET) avait expliqué dans son Infolettre que «la réduction de taxe découlait de la présence d’un point de vente de carburants à Estcourt Maine, qui avait débuté en 1985 et avait connu différents propriétaires au fil des années. Depuis la relance du Gaz-Bar par Benoît Morin en 2005, la région a bénéficié sans interruption de la réduction de taxe. La fin du service au Gaz-Bar Maine serait attribuable à plusieurs facteurs, mais principalement au taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain, qui rend moins attrayant l’approvisionnement aux États-Unis.»

La décision de Revenu Québec fait également suite à la vente du seul poste d’essence privé de Rivière-Bleue, dont la Municipalité s’est portée acquéreur pour maintenir ce service dans sa communauté. «Nous avons demandé au ministère du Revenu de pouvoir continuer à bénéficier de cette réduction, cette demande a été refusée. (…) Si un garage de Pohénégamook avait été vendu, nous aurions eu à vivre la même situation. On savait qu’un jour ou l’autre ça allait arriver», avait commenté le maire de Rivière-Bleue Claude H. Pelletier. Le Gaz-Bar Maine est fermé depuis environ deux ans.

La réduction de la taxe sur les carburants, qui variait de 6 cents à 12 cents par litre, n’est donc plus applicable. Depuis le 1er décembre 2019, la région frontalière du Transcontinental est sujette à la pleine taxe de 19,2 cents par litre, incluse dans le prix à la pompe, avec le prix du produit brut, les marges de raffinage et de détail, le cout du transport, la taxe d’accise fédérale, la TPS et la TVQ.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Pouvez vous mettre la pétition en ligne? A Riviere du Loup, ça fait longtemps qu’on se fait exploiter? Ou collusion entre les détaillants?

    Lise - 2020-01-30 10:43
  • Pourquoi pouvons nous payer 1.10$ ou même 1.08$ le litre d'essence en plein centre ville de Québec? En plus on paye une taxe de plus pour aider le transport en commun…
    À St-Liboire, Irving et son plus proche concurent le vendent aussi à 1.10$ le litre, c'est le même fournisseur qu'à Pohénégamook. Dans les deux cas la distance "frontalière" n'entre pas dans l'équation.

    Voyageur - 2020-01-30 08:20