Publicité
12 décembre 2019 - 16:15 | Mis à jour : 16:21

Sauvons l’Héritage 1 : une pétition en ligne est lancée sur le site de l’Assemblée nationale

Toutes les réactions 10

Les citoyennes et les citoyens qui souhaitent appuyer la Compagnie de navigation des Basques et le maintien du lien fluvial entre Trois-Pistoles et Les Escoumins peuvent maintenant signifier leur appui en signant une pétition sur le site de l’Assemblée nationale.

Sous l’initiative d’Éric Dubois, membre du comité citoyen Sauvons l’Héritage, et en collaboration avec le député de René Levesque, Martin Ouellet, cette pétition sera en ligne jusqu’au 1er mars 2020. Les citoyennes et citoyens de partout au Québec peuvent la signer facilement en ligne, ou sur papier dans les commerces des Basques.

«Pour nous, cette pétition est un moyen privilégié pour démontrer l’appui des citoyennes et des citoyens à notre service de traverse. Le gouvernement de François Legault se drape souvent dans l’appui populaire pour justifier ses décisions; il devra trouver un nouveau récit pour justifier celle qui met en péril notre lien fluvial. En plus de mobiliser les gens des Basques et de la Côte-Nord, nous allons solliciter la solidarité des autres citoyennes et citoyens des régions périphériques du Québec. Aujourd’hui, ce sont les Basques qui goutent à la médecine caquiste. Qui sera la prochaine communauté à payer pour les mauvaises décisions de ce soi-disant gouvernement des régions?», commente Guillaume Legault, porte-parole du comité citoyen.

Le comité citoyen Sauvons l’Héritage, créé lors de l’assemblée citoyenne du 20 novembre 2019, regroupe des citoyennes et des citoyens qui se mobilisent pour assurer la survie de la traverse Trois-Pistoles- Les Escoumins.

Il est possible de consulter la pétition en cliquant sur ce lien : https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-8177/

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • C'est de l'argent utilisé intelligemment!

    Émile Bleau-Roy - 2019-12-15 14:46
  • Comme le dit le président de la STQ sur les ondes de Radio-Canada "Si on l'entretient et on investit les sommes, un navire peut durer longtemps". À titre d'exemple Le Cavalier Maxim, un navire d'excursion/croisière dans la région de Montréal a été construit en 1962 (58 ans), même chose pour le Louis Jolliet dans la région de Québec, construit en 1938 (82 ans). Fait intéressant concernant le Cavalier Maxim, ce navire a été utilisé entre 1978 et 1989 comme traversier Trois-Pistoles Les Escoumins.

    André - 2019-12-14 09:37
  • Il fautbsauver le traversier

    Stephanie Despres - 2019-12-13 18:03
  • La traverse est importante et engendre une bonne partie des revenus de la région

    Félix B.Ouellet - 2019-12-13 12:24
  • C'est un attrait touristique et création d'emploi important

    Gilles pedneault - 2019-12-13 07:22
  • Ont le mérite ce bateau ,et ont lâchera pas

    Carmen Nicole - 2019-12-12 21:13
  • pour démontrer l’appui des citoyennes et des citoyens à notre service de traverse.

    carmen chicoine - 2019-12-12 20:32
  • Garder nos lien

    Jean luc dupont - 2019-12-12 20:09
  • Je crois que la traverse est essentiel pour les gens du bas st Laurent que ce soit touristique ou travailleur qui en prennent place ou travailleur qui doivent se rendre de l'autre côté ceci doit rester en place

    Jean François Rioux - 2019-12-12 19:19
  • Le gouvernement caquiste n’est pas plus sévère que les précédents, bien au contraire c’est un gouvernement du bon sens. Je le répète, on a acheté un bateau en fin de vie et en cours de route on s'étonne d’avoir des problèmes et là ça devient la faute des autres. Il nous faut une subvention pour le remettre en état et on tente nous démontrer que c’est La seule solution. Qui plus est, si l'opinion du gouvernement va dans le sens contraire, même s’il a raison, eh bien on se refuse le bon sens. Ce n’edt Pas un bon investissement et. C’est faux de prétendre que rénové comme on le souhaite il aura encore une durée de vie de 40 ans, c’est totalement incense. La durée de vie d’un navire en acier est d’environ 50 ans. Alors ne soyons pas surpris de la décision du gouvernement. Oui cette traverse est importante et la solution à cette situation serait que cette traverse passe aux mains de la Société des Travrsiers du Québec qui pourra doter le service d’un bateau neuf ou plus récent. Soyons sérieux et réalistes.

    Mike - 2019-12-12 17:08