Publicité
3 décembre 2019 - 16:01 | Mis à jour : 16:51

La STQ recrute à la Compagnie de navigation des Basques

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 2

La Société des traversiers du Québec (STQ) a bel et bien offert des emplois à quelques employés de la Compagnie de navigation des Basques, cet automne. Mais il est question d’opportunités temporaires et le processus a été fait en toute transparence, assure-t-on.

Alexandre Lavoie, porte-parole à la STQ, confirme ainsi qu’une demande a été faite à la Compagnie de navigation des Basques à la mi-octobre en vue de la remise en service du traversier F.A.-Gauthier ces prochaines semaines.

«Nous avons des besoins, puisque nous allons avoir deux navires à opérer à la traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout, le temps d'effectuer des tests en mer avec le F.-A.-Gauthier. Une liste d’employés intéressés à se joindre à l’équipage, de façon temporaire et ponctuelle, nous a été remise et nous avons effectué les démarches par la suite», a-t-il expliqué, mardi, en fin de journée.

«Dans le domaine maritime, lorsqu'une saison se termine, il n'est pas rare que des employés se cherchent du travail en attendant que leur service reprenne», ajoute-t-il, confirmant que les employés qui accepteront l'offre seront libérés à temps pour une éventuelle reprise de la traverse entre Trois-Pistoles et Les Escoumins.

La STQ rappelle que le processus auprès de la Compagnie de navigation des Basques a été entamé plus d’un mois avant la décision du gouvernement du Québec de n'accorder aucune aide financière pour rénover le traversier l'Héritage 1. «Les deux dossiers ne sont pas liés», a conclu M. Lavoie. 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Tout marin compétent soit-il, ne devrait pas rester les pieds au sec, surtout avec la
    supposée pénurie de main d'oeuvre, qui n'est pas autre chose que les effets d'une démographie décadente et non le génie d'un quelque politicien ou d'un pseudo économiste.

    Aucun mérite !

    Si l'équipage vaut le bateau, autant en profiter !

    Faudrait savoir ce que vous voulez ?

    Des emplois ou un bateau échoué sur la vase ??

    Alors que certains pourraient naviguer sur les 7 mers, les citoyens de 3-P eux, sont captifs
    de l'emprise du gardien de l'ïle-aux-Basques... condamnés a remplir ses coffres.

    Mes coffres ! Mes coffres !

    Attendez de voir votre compte de taxes municipale de 2020 ...

    Le mal de (du) maire ... vas vous prendre !





    Le Capitaine Crapaud - 2019-12-05 00:27
  • Il faut que l'on croit tout de la part du STQ et/ou du gouvernement. Gens de Trois-Pistoles, tenons-nous debout tous ensemble. Si quelqu'un est au courant de l'histoire du STQ qu'il le mentionne ici dans cet article et nous disent si c'est vrai cette démarche qui aurait été entreprise auprès des employés de Navigation des Basques. Merci et bonne fine de soirée.

    Marie-L - 2019-12-03 17:33